La R=c3=a9union=2c essais de coucher de soleil

Le
Thierry Houx
Je reprends actuellement mes photos de la Réunion, et notamment mes
essais de coucher de soleil.
Toutes photos faites sur la plage de l'Hermitage, boitier Lumix GX9 +
Leica 12-60:

Baignade sous les derniers rayons du soleil:
https://framapic.org/ZTFPznVHMLNE/tJxjxBPjWsXQ.jpg
https://framapic.org/Zsh7SCECczuM/Ld2hJG64fr7a.jpg

Soirée barbecue sur la plage, pendant que certains s'échinent à cuire,
d'autres flânent:
https://framapic.org/gZMj8iaPl2X8/2VPNjw4EVRp8.jpg

  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 10 / 13
Trier par : date / pertinence
Thierry Houx
Le #26525685
Le 11/09/2019 à 15:51, Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 11/09/2019 07:47, René a écrit :
Le mardi 10 septembre 2019 15:42:23 UTC-4, jdd a écrit :
Le 10/09/2019 à 20:59, René a écrit :
avec la pipette et de corriger si nécessaire. Malgré tout voir à
l'écran
chaque couleur comme elle doit paraître un fois imprimée est plus
efficace et plus agréable.

c'est quand même très subjectif. Un écran c'est un peu comme une diapo,
ca se voit par transparence. Aucune imprimante ne peut faire ça.
Revoir toutes les discussions sur diapos versus tirage papier, qui ont
eu lieu pendant des lustres.
J'ai une sonde "color hug", et j'en ai testé d'autres au fil des années
(prêtées), j'ai fini par y renoncer. J'ai maintenant un portable à écran
mat et quand l'un de vous voit une dominante, je la vois aussi... il ne
doit donc pas être si mauvais (et je suis toujours en éclairage
contrôlé).
Je vois l'étalonnage, et sans doute avec de meilleurs produits que ceux
que j'ai, comme un moyen d'uniformiser un atelier (avec des postes
différents, ou son propre travail dans le temps, ce qui est sans doute
essentiel avec une clientèle exigeante (encore que des clientèles
exigeantes portant aux nues des rognures j'en ai déjà vu pas mal)

Je n'ai jamais travaillé dans l'industrie. Toujours indépendant. Donc
coincé entre un client et un imprimeur. J'ai connu une fois et une seule
fois un imprimeur qui m'a dit que l'erreur venait de mon fichier.
J'ai pris les moyens pour prouver que l'incompétent était lui.
Pour moi l'étalonnage sert à garantir que le travail effectué à l'écran
sorte identique à l'impression, et là c'est moi qui a toujours été le
juge, le client ayant à signer l'épreuve Epson fourni par l'imprimeur
et tirée
directement de mon fichier. J'ai intérêt à ce que cette épreuve sorte
identique à mes prévisions, donc à mon fichier. Et l'imprimeur a intérêt
à ce que le tirage soit identique à l'épreuve.

c'est beaucoup d'efforts alors que même étalonné, ca va dépendre de
l'image.
imprimer un coquelicot, même étalonné au poil de cul.... hum...


Je pense quand même que, si on veut un minimum de fiabilité, un coup
d'étalonnage ne fait pas de mal, rien que quand on les fait imprimer
qu'elles soient au plus proche entre écran et papier.
Stephane Legras-Decussy
Le #26525704
Le 11/09/2019 10:05, Alf92 a écrit :
Benoît :
jdd
Le 10/09/2019 à 12:10, Benoît a écrit :


Quand je me remets à la photo je commence par ça, et ensuite tous les
quinze jours.

et, entre deux calibrages, tu trouve des dérives significatives?

Je ne sais pas. Je suis un peu comme le boucher qui aiguise ses
couteaux : je ne cherche pas à savoir si ça a dérivé, et de combien. Je
veux que ce soit le plus propre possible et j'ai choisi deux semaines,
comme ça. Mon appli me propose de me le rappeler toutes les 1,2,3 ou 4
semaines. J'ai choisi 2.

le calibrage d'un écran est un truc de psychopathe.
même dans le milieu de l'édition ils s'en foutent de plus en plus.
donc pour un simple particulier amateur...


encore une preuve cet aprem, on va acheter un truc jaune fluo à
Decatlhon.... on sort dehors... c'était vert fluo en fait.
Stephane Legras-Decussy
Le #26525702
Le 11/09/2019 16:35, Thierry Houx a écrit :
Le 11/09/2019 à 15:51, Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 11/09/2019 07:47, René a écrit :
Le mardi 10 septembre 2019 15:42:23 UTC-4, jdd a écrit :
Le 10/09/2019 à 20:59, René a écrit :
avec la pipette et de corriger si nécessaire. Malgré tout voir à
l'écran
chaque couleur comme elle doit paraître un fois imprimée est plus
efficace et plus agréable.

c'est quand même très subjectif. Un écran c'est un peu comme une diapo,
ca se voit par transparence. Aucune imprimante ne peut faire ça.
Revoir toutes les discussions sur diapos versus tirage papier, qui ont
eu lieu pendant des lustres.
J'ai une sonde "color hug", et j'en ai testé d'autres au fil des années
(prêtées), j'ai fini par y renoncer. J'ai maintenant un portable à
écran
mat et quand l'un de vous voit une dominante, je la vois aussi... il ne
doit donc pas être si mauvais (et je suis toujours en éclairage
contrôlé).
Je vois l'étalonnage, et sans doute avec de meilleurs produits que ceux
que j'ai, comme un moyen d'uniformiser un atelier (avec des postes
différents, ou son propre travail dans le temps, ce qui est sans doute
essentiel avec une clientèle exigeante (encore que des clientèles
exigeantes portant aux nues des rognures j'en ai déjà vu pas mal)

Je n'ai jamais travaillé dans l'industrie. Toujours indépendant. Donc
coincé entre un client et un imprimeur. J'ai connu une fois et une seule
fois un imprimeur qui m'a dit que l'erreur venait de mon fichier.
J'ai pris les moyens pour prouver que l'incompétent était lui.
Pour moi l'étalonnage sert à garantir que le travail effectué à l'écran
sorte identique à l'impression, et là c'est moi qui a toujours été le
juge, le client ayant à signer l'épreuve Epson fourni par l'imprimeur
et tirée
directement de mon fichier. J'ai intérêt à ce que cette épreuve sorte
identique à mes prévisions, donc à mon fichier. Et l'imprimeur a intérêt
à ce que le tirage soit identique à l'épreuve.

c'est beaucoup d'efforts alors que même étalonné, ca va dépendre de
l'image.
imprimer un coquelicot, même étalonné au poil de cul.... hum...


Je pense quand même que, si on veut un minimum de fiabilité, un coup
d'étalonnage ne fait pas de mal, rien que quand on les fait imprimer
qu'elles soient au plus proche entre écran et papier.

papier sous quelle lumière ? ya plus de différence entre les lumières
qu'entre les ecrans et les imprimantes.
Stephane Legras-Decussy
Le #26525705
Le 11/09/2019 19:39, René a écrit :
Le mercredi 11 septembre 2019 09:51:53 UTC-4, Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 11/09/2019 07:47, René a écrit :
Le mardi 10 septembre 2019 15:42:23 UTC-4, jdd a écrit :
Le 10/09/2019 à 20:59, René a écrit :
avec la pipette et de corriger si nécessaire. Malgré tout voir à l'écran
chaque couleur comme elle doit paraître un fois imprimée est plus
efficace et plus agréable.

c'est quand même très subjectif. Un écran c'est un peu comme une diapo,
ca se voit par transparence. Aucune imprimante ne peut faire ça.
Revoir toutes les discussions sur diapos versus tirage papier, qui ont
eu lieu pendant des lustres.
J'ai une sonde "color hug", et j'en ai testé d'autres au fil des années
(prêtées), j'ai fini par y renoncer. J'ai maintenant un portable à écran
mat et quand l'un de vous voit une dominante, je la vois aussi... il ne
doit donc pas être si mauvais (et je suis toujours en éclairage contrôlé).
Je vois l'étalonnage, et sans doute avec de meilleurs produits que ceux
que j'ai, comme un moyen d'uniformiser un atelier (avec des postes
différents, ou son propre travail dans le temps, ce qui est sans doute
essentiel avec une clientèle exigeante (encore que des clientèles
exigeantes portant aux nues des rognures j'en ai déjà vu pas mal)

Je n'ai jamais travaillé dans l'industrie. Toujours indépendant. Donc
coincé entre un client et un imprimeur. J'ai connu une fois et une seule
fois un imprimeur qui m'a dit que l'erreur venait de mon fichier.
J'ai pris les moyens pour prouver que l'incompétent était lui.
Pour moi l'étalonnage sert à garantir que le travail effectué à l'écran
sorte identique à l'impression, et là c'est moi qui a toujours été le juge, le client ayant à signer l'épreuve Epson fourni par l'imprimeur et tirée
directement de mon fichier. J'ai intérêt à ce que cette épreuve sorte
identique à mes prévisions, donc à mon fichier. Et l'imprimeur a intérêt
à ce que le tirage soit identique à l'épreuve.

c'est beaucoup d'efforts alors que même étalonné, ca va dépendre de l'image.
imprimer un coquelicot, même étalonné au poil de cul.... hum...

Etrange! C'est au contraire beaucoup moins d'efforts que de se voir
refuser un tirage par le client.
Mais tu en sais des choses pour quelqu'un qui n'étalonne pas!


parce que j'ai testé... et pas QUE sur moi même pour eviter les biais,
sur d'innocentes victimes.
résultat : n'importe quoi.
Thierry Houx
Le #26525729
Le 11/09/2019 à 20:44, Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 11/09/2019 16:35, Thierry Houx a écrit :
Le 11/09/2019 à 15:51, Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 11/09/2019 07:47, René a écrit :
Le mardi 10 septembre 2019 15:42:23 UTC-4, jdd a écrit :
Le 10/09/2019 à 20:59, René a écrit :
avec la pipette et de corriger si nécessaire. Malgré tout voir à
l'écran
chaque couleur comme elle doit paraître un fois imprimée est plus
efficace et plus agréable.

c'est quand même très subjectif. Un écran c'est un peu comme une
diapo,
ca se voit par transparence. Aucune imprimante ne peut faire ça.
Revoir toutes les discussions sur diapos versus tirage papier, qui ont
eu lieu pendant des lustres.
J'ai une sonde "color hug", et j'en ai testé d'autres au fil des
années
(prêtées), j'ai fini par y renoncer. J'ai maintenant un portable à
écran
mat et quand l'un de vous voit une dominante, je la vois aussi...
il ne
doit donc pas être si mauvais (et je suis toujours en éclairage
contrôlé).
Je vois l'étalonnage, et sans doute avec de meilleurs produits que
ceux
que j'ai, comme un moyen d'uniformiser un atelier (avec des postes
différents, ou son propre travail dans le temps, ce qui est sans doute
essentiel avec une clientèle exigeante (encore que des clientèles
exigeantes portant aux nues des rognures j'en ai déjà vu pas mal)

Je n'ai jamais travaillé dans l'industrie. Toujours indépendant. Donc
coincé entre un client et un imprimeur. J'ai connu une fois et une
seule
fois un imprimeur qui m'a dit que l'erreur venait de mon fichier.
J'ai pris les moyens pour prouver que l'incompétent était lui.
Pour moi l'étalonnage sert à garantir que le travail effectué à l'écran
sorte identique à l'impression, et là c'est moi qui a toujours été le
juge, le client ayant à signer l'épreuve Epson fourni par l'imprimeur
et tirée
directement de mon fichier. J'ai intérêt à ce que cette épreuve sorte
identique à mes prévisions, donc à mon fichier. Et l'imprimeur a
intérêt
à ce que le tirage soit identique à l'épreuve.

c'est beaucoup d'efforts alors que même étalonné, ca va dépendre de
l'image.
imprimer un coquelicot, même étalonné au poil de cul.... hum...


Je pense quand même que, si on veut un minimum de fiabilité, un coup
d'étalonnage ne fait pas de mal, rien que quand on les fait imprimer
qu'elles soient au plus proche entre écran et papier.

papier sous quelle lumière ?  ya plus de différence entre les lumières
qu'entre les ecrans et les imprimantes.

Lumière du jour pour le papier, c'est le meilleur arbitre.
--
Thierry Houx ()
Président du CGPCSM (Geneacaux)
Webmestre du site http://www.geneacaux.org/
Membre CGPCSM N°72-2576
René
Le #26525732
Le jeudi 12 septembre 2019 00:22:43 UTC-4, Thierry Houx a écrit :
Le 11/09/2019 à 20:44, Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 11/09/2019 16:35, Thierry Houx a écrit :
Le 11/09/2019 à 15:51, Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 11/09/2019 07:47, René a écrit :
Le mardi 10 septembre 2019 15:42:23 UTC-4, jdd a écrit :
Le 10/09/2019 à 20:59, René a écrit :
avec la pipette et de corriger si nécessaire. Malgré tou t voir à
l'écran
chaque couleur comme elle doit paraître un fois imprimée est plus
efficace et plus agréable.

c'est quand même très subjectif. Un écran c'est un p eu comme une
diapo,
ca se voit par transparence. Aucune imprimante ne peut faire ç a.
Revoir toutes les discussions sur diapos versus tirage papier, qui ont
eu lieu pendant des lustres.
J'ai une sonde "color hug", et j'en ai testé d'autres au fil d es
années
(prêtées), j'ai fini par y renoncer. J'ai maintenant un p ortable à
écran
mat et quand l'un de vous voit une dominante, je la vois aussi...
il ne
doit donc pas être si mauvais (et je suis toujours en écl airage
contrôlé).
Je vois l'étalonnage, et sans doute avec de meilleurs produits que
ceux
que j'ai, comme un moyen d'uniformiser un atelier (avec des postes
différents, ou son propre travail dans le temps, ce qui est sa ns doute
essentiel avec une clientèle exigeante (encore que des client èles
exigeantes portant aux nues des rognures j'en ai déjà vu pas mal)

Je n'ai jamais travaillé dans l'industrie. Toujours indépe ndant. Donc
coincé entre un client et un imprimeur. J'ai connu une fois et une
seule
fois un imprimeur qui m'a dit que l'erreur venait de mon fichier.
J'ai pris les moyens pour prouver que l'incompétent était lui.
Pour moi l'étalonnage sert à garantir que le travail effec tué à l'écran
sorte identique à l'impression, et là c'est moi qui a touj ours été le
juge, le client ayant à signer l'épreuve Epson fourni par l'imprimeur
et tirée
directement de mon fichier. J'ai intérêt à ce que cet te épreuve sorte
identique à mes prévisions, donc à mon fichier. Et l' imprimeur a
intérêt
à ce que le tirage soit identique à l'épreuve.

c'est beaucoup d'efforts alors que même étalonné, ca v a dépendre de
l'image.
imprimer un coquelicot, même étalonné au poil de cul.. .. hum...


Je pense quand même que, si on veut un minimum de fiabilité, un coup
d'étalonnage ne fait pas de mal, rien que quand on les fait impri mer
qu'elles soient au plus proche entre écran et papier.

papier sous quelle lumière ?  ya plus de différence entr e les lumières
qu'entre les ecrans et les imprimantes.

Lumière du jour pour le papier, c'est le meilleur arbitre.

Pourtant un livre est rarement regardé à la lumière du jour. ..
René
jdd
Le #26525736
Le 12/09/2019 à 06:22, Thierry Houx a écrit :
Lumière du jour pour le papier, c'est le meilleur arbitre.

matin? soir? soleil?
jdd
--
http://dodin.org
Stephane Legras-Decussy
Le #26525765
Le 12/09/2019 06:22, Thierry Houx a écrit :
Lumière du jour pour le papier, c'est le meilleur arbitre.


elle est très différente entre le plein soleil et la pluie.
Alf92
Le #26525764
Stephane Legras-Decussy :
Le 11/09/2019 10:05, Alf92 a écrit :
le calibrage d'un écran est un truc de psychopathe.
même dans le milieu de l'édition ils s'en foutent de plus en plus.
donc pour un simple particulier amateur...

encore une preuve cet aprem, on va acheter un truc jaune fluo à
Decatlhon.... on sort dehors... c'était vert fluo en fait.

#giletjaune #SLD #déception
Stephane Legras-Decussy
Le #26525763
Le 12/09/2019 07:30, René a écrit :
La preuve qu'il est difficile d'avoir tous les talents.
Pour moi ça fonctionne.

mais est-ce que a un sens d'imprimer que pour soit ?
déja il faut enlever le biais psycho... entre 2 impressions, une de la
chaine étalonnée et une à l'arrache, TU sais laquelle est étalonnée et
TU vas trouver qu'elle manifestement plus fidéle.
donc il faut demander à des gens innocent... laquelle est la mieux ?
et là tu déchantes...
Il existe des hottes à éclairage normalisé, il faut les utiliser.

oui le business ce porte bien... je peux le comprendre avec expo dans
un musée avec éclairage normalisé aussi. Ca concerne combien de client
en vrai ?
Poster une réponse
Anonyme