Compteur Linky

Le
Cthulhu
Bonjour,

Enedis vient de m'informer du prochain remplacement de mon compteur
électrique par un compteur communiquant Linky.

Est-il possible, légalement, de refuser cet échange ?

Merci d'avance pour les réponses éclairées.

--
N'est pas mort ce qui à jamais dort
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pipoux
Le #26512675
Le 21/03/2019 à 12:03, Cthulhu a écrit :
Bonjour,
Enedis vient de m'informer du prochain remplacement de mon compteur
électrique par un compteur communiquant Linky.
Est-il possible, légalement, de refuser cet échange ?
Merci d'avance pour les réponses éclairées.

Apparemment, quelques personnes ont gagné un procès en référé "pour
raison médicales"
https://www.lemonde.fr/energies/article/2019/03/20/toulouse-un-juge-autorise-en-refere-le-refus-du-compteur-linky-pour-raison-medicale_5438938_1653054.html
Mais comme ENEDIS a fait appel, y a peu de chance que ce soit confirmé
en appel. ceux qui ont invoqué le droit à la vie privée ont été déboutés.
L'électro-sensibilité n'a jamais été prouvé de façon médicale et ne le
sera probablement jamais : maladie psychiatrique (ou psycho-somatique),
envie de faire chier le monde, théorie du complot .... Pareil pour ceux
qui râlent avec les antennes de téléphone mobile ... qui ne sont pas
encore activées ou en panne.
Le compteur appartient au distributeur, une loi l'a autorisé a changer
les compteurs (qui lui appartiennent par définition). On peut imaginer
que quand le changement sera fini, que les récalcitrant sera soit coupé
du réseau, soit seront facturé pour chaque relevé de façon tellement
dissuasive qu'ils changement d'avis.
voir_le_reply-to
Le #26512679
Pipoux
ceux qui ont invoqué le droit à la vie privée ont été déboutés

C'était, en effet, le seul motif légitime et valable, car un relevé fin
pourrait, en théorie, détecter le fonctionnement d'un lave-linge ou de
différents types d'appareils et donc, en partie, les habitudes de vie
d'un usager/foyer MAIS :
- ce n'est pas la seule intrusion possible de fournisseurs de services
dans la vie privée, à commencer par la téléphonie et l'internet !
(incluant géolocalisation quasi en permanence...)
- tout pecum qui se promène avec une carte "fid'" d'une chaîne de
supermarchés dans son portefeuille ou fait des achats chez 'zonezone en
ligne n'a qu'à se la fermer car il donne alors bien plus de
renseignements, et de manière *volontaire* sur son mode de vie. Genre :
fréquence d'achat de préservatifs et de gel lubrifiant, taille XXXL
desdits préservatifs... arf ! (ou au contraire modèle "baby"
asiatique... :-), protections urinaires pour adultes, serviettes
périodiques modèle super-géant...)
- un conflit tout récent avec Enedis (et en cours) me concernant, à
l'occasion justement du remplacement de mon ancien compteur par un Linky
(mais sans rapport avec la question), indique que chez Enedis, au
service consommateur, et après avoir épuisé littéralement déjà trois
interlocuteurs, ils sont loin, mais alors TRÈS loin du début du
commencement de la moindre intrusion envisageable (ne semblent pas
super-équipés au niveau de l'intelligence non-artificielle, alors pour
l'artificielle, on a le temps de voir venir !).
La question à renvoyer à l'OP restant : pourquoi s'opposer ? Quelle est
sa motivation ?
--
Gérald
Cl.Massé
Le #26512680
"Gerald" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1o4svc2.m46v98eocu2cN%
- ce n'est pas la seule intrusion possible de fournisseurs de services
dans la vie privée, à commencer par la téléphonie et l'internet !
(incluant géolocalisation quasi en permanence...)

La politique du fait accomplit. C'est une intrusion *supplémentaire* qui
s'ajoute à des intrusions déjà abusives, et qui permet en plus de croiser
les informations. En fait ça ne s'ajoute pas, ça se multiplie. Il est grand
temps de stopper cette tendance qui donne un pouvoir exorbitant à de simples
marchands de tapis, sinon il sera trop tard justement à cause de ce genre
d'élément de langage à la con, et il faut bien commencer quelque part.
Rappelons que selon les termes de la loi informatique et liberté, il faut
donner son autorisation à *chaque fois* Ça veut dire qu'on ne peut pas
présumer une autorisation tacite, sur la base d'autres autorisations qui ont
déjà été données, càd exactement comme tu fais. Le droit est clair, précis
et constant sur ce point.
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Pipoux
Le #26512682
Le 21/03/2019 à 18:49, Cl.Massé a écrit :
"Gerald"  a écrit dans le message de groupe de discussion :
1o4svc2.m46v98eocu2cN%
- ce n'est pas la seule intrusion possible de fournisseurs de services
dans la vie privée, à commencer par la téléphonie et l'internet !
(incluant géolocalisation quasi en permanence...)

La politique du fait accomplit. C'est une intrusion *supplémentaire* qui
s'ajoute à des intrusions déjà abusives, et qui permet en plus de croiser
les informations. En fait ça ne s'ajoute pas, ça se multiplie. Il est
grand
temps de stopper cette tendance qui donne un pouvoir exorbitant à de
simples
marchands de tapis, sinon il sera trop tard justement à cause de ce genre
d'élément de langage à la con, et il faut bien commencer quelque part.
Rappelons que selon les termes de la loi informatique et liberté, il faut
donner son autorisation à *chaque fois* Ça veut dire qu'on ne peut pas
présumer une autorisation tacite, sur la base d'autres autorisations
qui ont
déjà été données, càd exactement comme tu fais. Le droit est clair,
précis
et constant sur ce point.
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.

C'est pour çà que par défaut les données de consommation d'électricité
sont anonymisées et agrégées.
Enedis n'en à rien à foutre de savoir que monsieur Tartempion consomme x
kilowatts, d'autant plus qu'il n'est pas client de Enedis mais client de
EDF, de Engie ou d'un autre opérateur. Enedis  à juste besoin de savoir
à quelle heure il va falloir augmenter la production d'un Barrage,
rallumer une  centrale à charbon ou pousser un peu plus fort un réacteur
nucléaire, et cela en fonction de la météo, ou d'un match de l'équipe de
France de foot à la télé.
Cl.Massé
Le #26512686
"Pipoux" a écrit dans le message de groupe de discussion :
5c93dd4c$0$20318$
C'est pour çà que par défaut les données de consommation d'électricité
sont anonymisées et agrégées.

On peut voir la déclaration à la CNIL?
Enedis n'en à rien à foutre de savoir que monsieur Tartempion consomme x
kilowatts, d'autant plus qu'il n'est pas client de Enedis mais client de
EDF, de Engie ou d'un autre opérateur. Enedis à juste besoin de savoir à
quelle heure il va falloir augmenter la production d'un Barrage, rallumer
une centrale à charbon ou pousser un peu plus fort un réacteur nucléaire,
et cela en fonction de la météo, ou d'un match de l'équipe de France de
foot à la télé.

Pour ça, pas besoin d'agréger donc d'anonymiser, il suffit de mesurer le
débit total au cours du temps, s'il le faut par secteur, mais par foyer ça
n'a aucun sens.
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
voir_le_reply-to
Le #26512734
Pipoux
Enedis n'en à rien à foutre de savoir que monsieur Tartempion consomme x
kilowatts, d'autant plus qu'il n'est pas client de Enedis mais client de
EDF, de Engie ou d'un autre opérateur.

Oui, mais là où ton interlocuteur a en partie raison c'est dans la
possibilité de croiser les données ET dans la possibilité objective
aussi, avant anonymisation, de REVENDRE ces données ce dont,
éventuellement, Enedis (ou certains de ses employés ?) peuvent ne pas
avoir rien à foutre, car dès qu'il est question de fric...
Oui, c'est immoral ET c'est illégal en France, mais c'est un peu comme
pour les armes : on sait qu'à partir du moment où elles existent (ont
été créées), elles seront utilisées, crime contre l'humanité ou pas.
Plus proche du numérique : ce problème est *exactement* la raison pour
laquelle Apple (et quelques autres) refuse tout debout de créer des
"backdoors" dans son système. La NSA peut promettre tout ce qu'elle
veut, on SAIT qu'à partir du moment où une backdoor existe elle SERA
exploitée par des malins !
--
Gérald
Narutoo
Le #26512746
Le 21/03/2019 à 17:41, Pipoux a écrit :
Le 21/03/2019 à 12:03, Cthulhu a écrit :
Bonjour,
Enedis vient de m'informer du prochain remplacement de mon compteur
électrique par un compteur communiquant Linky.
Est-il possible, légalement, de refuser cet échange ?
Merci d'avance pour les réponses éclairées.

Apparemment, quelques personnes ont gagné un procès en référé "pour
raison médicales"
https://www.lemonde.fr/energies/article/2019/03/20/toulouse-un-juge-autorise-en-refere-le-refus-du-compteur-linky-pour-raison-medicale_5438938_1653054.html
Mais comme ENEDIS a fait appel, y a peu de chance que ce soit confirmé
en appel. ceux qui ont invoqué le droit à la vie privée ont été déboutés.
L'électro-sensibilité n'a jamais été prouvé de façon médicale et ne le
sera probablement jamais : maladie psychiatrique (ou psycho-somatique),
envie de faire chier le monde, théorie du complot .... Pareil pour ceux
qui râlent avec les antennes de téléphone mobile ... qui ne sont pas
encore activées ou en panne.
Le compteur appartient au distributeur, une loi l'a autorisé a changer
les compteurs (qui lui appartiennent par définition). On peut imaginer
que quand le changement sera fini, que les récalcitrant sera soit coupé
du réseau, soit seront facturé pour chaque relevé de façon tellement
dissuasive qu'ils changement d'avis.


disons que les ondes Linky sont 1000 fois plus faible que les ondes des
portables... Alors si la personne à un portable elle est mal barrée...
Cthulhu
Le #26512749
Bonsoir,
Gerald
La question à renvoyer à l'OP restant : pourquoi s'opposer ? Quelle est
sa motivation ?

Je n’ai pas de motivation particulière à m’opposer.
Les raisons seraient celles qui ont été évoquées dans ce fil à propos de la
confidentialité des données et de l’impact sur la santé, d’autant que j’ai
aussi vu l’info sur les raisons médicales et qu’il me semble avoir lu que
des communes avaient refusé l’installation de ces compteurs sur leur
territoire.
Il s’agirait plus d’un « principe de précaution » en attendant que les
polémiques à leur sujet soient tranchées mais ça semble difficile donc.
Merci à tous les intervenants.
--
N’est pas mort ce qui à jamais dort...
voir_le_reply-to
Le #26512757
Cthulhu
Je n'ai pas de motivation particulière à m'opposer.

D'ac'
Les raisons seraient celles qui ont été évoquées dans ce fil à propos de la
confidentialité des données et de l'impact sur la santé, d'autant que j'ai
aussi vu l'info sur les raisons médicales et qu'il me semble avoir lu que
des communes avaient refusé l'installation de ces compteurs sur leur
territoire.

- au niveau confidentialité des données, comme je l'ai déjà dit, on
n'est pas dans le monde réel avec les reproches faits au Linky. Tout au
plus dans la question de principe. Et ne pas savoir convenablement
évaluer les rapports de grandeur (entre ce qui EST déjà partagé
volontairement par le plus grand nombre via cartes bancaires etc. et ce
qui *pourrait* être exploité via le Linky) est... idiot et improductif.
- au niveau médical, comme il a été dit, non seulement aucune de ces
"rumeurs d'Orléans" n'a jamais eu le moindre début d'un commencement de
preuve, mais surtout, l'affaire des "boucles de la Seine" en 2009
(antennes violemment mises en cause et très médiatiquement par des
personnes en détresse psychologique et des avocats flairant la bonne
affaire) a clos la question en mettant en évidence l'effet Nocebo (elles
n'étaient PAS branchées !). SURTOUT, depuis cette époque, toute étude
sur la question (il n'est évidemment pas interdit d'en faire !) devrait
*commencer* par exclure cet effet Nocebo par une procédure stricte, mais
bizarrement les tenants de l'électrosensibilité se gardent bien d'en
parler, ce qui indique clairement leur total manque d'objectivité voire
leurs intentions malsaines.
On rappelle, s'il en était besoin, que la puissance (l'impact) des
rayonnements électromagnétiques varie en fonction inverse du carré de la
distance. Comprendre ce que cela implique est un bon début.
Il s'agirait plus d'un « principe de précaution » en attendant que les
polémiques à leur sujet soient tranchées mais ça semble difficile donc.

NON. Le principe de précaution ne consiste pas à se méfier de tout sur
la base de rien ! au doigt mouillé ou sortant du derrière d'un poulet !
Il n'y a, en effet, pas de polémique sur cette question de
l'électrosensibilité, seulement la propagation de fausses rumeurs
organisée par des malins et pas pour des nèfles.
Notez que vous y participez ici-même, en évitant prudemment de citer la
moindre source vérifiable, voire en évitant de vous documenter. À quoi
je vais tenter de remédier :
(là, au moins, on parle de choses concrètes !)
Pour finir, la plupart des fausses rumeurs, "fake news" et autres
révisionnistes, négationistes, créationnistes etc. ...propagées par des
"malins", reposent sur des biais cognitifs.
leur bonne connaissance évite de "se faire avoir" en permanence.
Diverses structures aident à leur application
hth,

--
Gérald
Cl.Massé
Le #26512775
"Gerald" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1o4vsa6.16taz9016ej6w8N%
Notez que vous y participez ici-même, en évitant prudemment de citer la
moindre source vérifiable, voire en évitant de vous documenter. À quoi je
vais tenter de remédier :
(là, au moins, on parle de choses concrètes !)

Parce que toi tu fais confiance à la "science" sur ces sujets polémiques? Et
les OGM, le Round up, le réchauffement climatique anthropique, la théorie du
genre? Quand il y a des intérêts financiers, et ceux dont tu fais allusion
sont microscopiques à côté, la "science" obéit à l'argent le petit doigt sur
la couture, il suffit de ne pas financer ce qui dérange.
Je connais très bien les équations de Maxwell, certainement mieux que toi.
Le seul problème c'est que ce que tu dis n'est pas pertinent, c'est juste
pour impressionner et pour que le pecum se sente con et n'ose plus rien
dire.
Pour finir, la plupart des fausses rumeurs, "fake news" et autres
révisionnistes, négationistes, créationnistes etc. ...propagées par des
"malins", reposent sur des biais cognitifs.

Mais les biais cognitifs ne prouvent rien, là on n'est même plus dans le
domaine de la science. La théorie des biais cognitifs est utilisée pour
faire de la manipulation à partir de l'effet de l'impuissance apprise.
Évidemment le gros naïf ce laisse prendre à ce piège, surtout si on lui dit
qu'avec ça il est plus malin que les autres.
leur bonne connaissance évite de "se faire avoir" en permanence.
Diverses structures aident à leur application

Je les connais bien, moi, pas toi apparemment, et ça ne change pas du tout
mon opinion. Et je dirais même au contraire, car je me suis bien rendu
compte qu'on essaye de me manipuler, et alors la seule question est: cui
bono?
C'est un peu lourd tout ces sermonneurs qui croient tout savoir parce qu'il
ont lu une entrée de wikipédia. Il doivent savoir que pour être réellement
instruit, c'est toute une vie d'étude, rien ne tombe du ciel et encore moins
dans ce domaine.
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme