Nostal gît...

Le
MELMOTH
Distribu
Vos réponses Page 3 / 10
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
julien
Le #26332438
Le mardi 6 janvier 2015 14:41:30 UTC+1, SbM a écrit :
...
>
> et pourquoi donc _le son à ma façon_ serait loin de la haute fidé lité?

Parce que c'est la définition même de « haute fidélité ».



? ? ? désolé...
Jean-Pierre Roche
Le #26332461
Le 06/01/2015 16:16, julien a écrit :

Le principe même de la haute fidélité c'est de
*reproduire* à l'identique un enregistrement voire
l'évènement musical original. Donc tout ce qui tend à
le modifier s'en éloigne par principe...



oui mais cela ne contredit pas mon gout, mon choix mes
préférences, ma "façon"



Bien sûr que si... Préférer le vinyle c'est objectivement
préférer une source dégradée (plus ou moins) par rapport à
une source numérique, à priori plus proche de l'original.
C'est tout à fait autorisé mais on s'éloigne de la hifi.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
bebert le chef d'orchestre
Le #26332460
Jean-Pierre Roche a formulé ce mardi :


Bien sûr que si... Préférer le vinyle c'est objectivement
préférer une source dégradée (plus ou moins) par rapport à
une source numérique, à priori plus proche de l'original. C'est tout à fait
autorisé mais on s'éloigne de la hifi.



Euh... la musique originelle serait donc...numérique? Quelle
absurdité!
La source, voyez-vous, c'est la musique jouée! Et celle-ci n'est pas
échantillonnée!
Jean-Pierre Roche
Le #26332459
Le 06/01/2015 17:11, bebert le chef d'orchestre a écrit :

Bien sûr que si... Préférer le vinyle c'est objectivement
préférer une source dégradée (plus ou moins) par rapport à
une source numérique, à priori plus proche de l'original.
C'est tout à fait autorisé mais on s'éloigne de la hifi.



Euh... la musique originelle serait donc...numérique?
Quelle absurdité!
La source, voyez-vous, c'est la musique jouée! Et celle-ci
n'est pas échantillonnée!



Dans le monde de la *reproduction* sonore, le terme "source"
a un sens...
On devrait naturellement préférer l'écoute en direct mais
c'est quand même un plaisir qui est loin d'être toujours
accessible à tout instant !

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Philippe
Le #26332468
Le Tue, 06 Jan 2015 14:51:19 +0100, Jean-Pierre Roche a écrit :


Le principe même de l'évaluation d'un système de *reproduction* sonore est
basé sur des tests collectifs et même de préférence statistiques, si
possible en double aveugle. Faute de quoi on aboutit le plus souvent à
n'importe quoi.



Mais comme ces tests cassent les mythes, ils ne pas que trop rarement
pratiqués.
Un peu comme quand un Saumur est jugé meilleur que des Champagnes.

Donc, pour l'individu ordinaire qui n'a que sa culture technique
et ses souvenirs de concerts, il faut trouver autre chose.
Cet autre chose demande du temps pour se mettre en place, beaucoup
de visites chez des vendeurs et un peu d'attention quand on est chez
des copains honorablement équipés.
Entre concerts et écoutes, j'ai trouvé ce qui me convenait tout en
laissant les publicités rédactionnelles de coté. J'ai eu quelques
élément médiocres qui ne sont pas restés longtemps mais avec le
temps, j'ai un ensemble qui me convient et qui ne bougera plus trop,
je pense, dans les 5-10 ans a venir.

Si un jeune lecteur silencieux lis ça, je l'invite a passer par la
case DIY pour une paire de Supravox LB165 dans un coffret TQWT, un
ampli de bonne facture de 50 à 100W, un DAC USB 2.0 et son ordinateur
en source.
Tous les retours de ceux qui ont écouté ça chez mes enfants sont bien
au delà de ce que l'on pourrait attendre d'un ensemble ordinaire de
même dépense.

4-500 euros la paire d'enceintes selon finition
3-400 euros un ampli, un DAC ampli casque (l'offre est plétorique)

donc moins de 1000 euros le ticket d'entrée vers un ensemble capable
de restituer déjà de façon convenable ce que l'on peu entendre en
concert.
Dans un ensemble comme ça, ce sont les amplis qui forment le point le
plus faible, voir peut être de simples amplis de sonos pour avoir mieux
sans faire grimper la facture.






--
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/jaures/discours/responsables-guerre_25071914.asp
https://www.youtube.com/watch?v=EUoxRR5aRlI
Philippe Vessaire Ò¿Ó¬
sebastienmarty
Le #26332467
julien
Le mardi 6 janvier 2015 14:41:30 UTC+1, SbM a écrit :
...
> >
> > et pourquoi donc _le son à ma façon_ serait loin de la haute fidélité?
>
> Parce que c'est la définition même de « haute fidélité ».

? ? ? désolé...



Bah moi aussi alors, mais je ne sais pas pourquoi.

--
[SbM]
"If the French were really intelligent, they'd speak English" (W. Sheed)
Philippe
Le #26332477
Le Tue, 06 Jan 2015 04:34:59 -0800, julien a écrit :

et pourquoi donc _le son à ma façon_ serait loin de la haute fidélité?
et pourquoi ta vérité serait vérifiable automatiquement par notre sens
auditif?



Il y a quand même des niveau de restitution qui recueillent l'unanimité
après des gens qui ont l'habitude des concerts.
Ce qui le numérique apporte face aux vinyl, c'est la dynamique, plus
de 80dB alors que le vinyl ne peut reproduire que 60dB au mieux.
De plus, le numérique n'est pas sujet aux crachouillis divers des vinyls
trop écoutés.

Il est évident que si la référence est celle des radios FM, alors, la
notion même de dynamique disparaît. Le compresseur de modulation est
le meilleur ami du diffuseur qui veux que l'auditeur automobiliste
entende les pianissimo dans sa voiture.

Pour ceux qui s'extasie devant le suréchantillonnage, son seul mérite
est de facilité la vie de l'électronicien qui construit les filtres de
sortie du convertisseur.

--
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/jaures/discours/responsables-guerre_25071914.asp
https://www.youtube.com/watch?v=EUoxRR5aRlI
Philippe Vessaire Ò¿Ó¬
Beber
Le #26332476
"bebert le chef d'orchestre" de news:m8h1eo$btn$
Jean-Pierre Roche a formulé ce mardi :


Bien sûr que si... Préférer le vinyle c'est objectivement
préférer une source dégradée (plus ou moins) par rapport à
une source numérique, à priori plus proche de l'original. C'est tout à
fait autorisé mais on s'éloigne de la hifi.



Euh... la musique originelle serait donc...numérique? Quelle absurdité!
La source, voyez-vous, c'est la musique jouée! Et celle-ci n'est pas
échantillonnée!





Si on veut une image, un disque vinyle est gravé avec un burin et un
marteau, certes très perfectionnés.
Mais pour reproduire la musique avec "fiabilité" il a fallu "échantillonner"
les déplacements des dits marteau et burin....Puisqu'un son correspond à un
déplacement et non pas à une pression, lui même changé en pulsion
électrique....
Donc la "source" passe par des analyseurs avant gravure (avec des
tolérances, comme toute fabrication). Et la même chose se passe à la
lecture.
Oui il se passe l'inverse dans notre oreille, mais aussi dans notre cerveau
ce sont des impulsions électriques qui "traduisent" les sons....
Pour la reproduction du son je ne pense pas que la technique "physique"
soit plus fine que la numérique (électrique en fait), car elle dépend
beaucoup plus de l'état du lecteur, de la vitesse de rotation, et de la
qualité du pressage, ce qui n'est pas le cas de la lecture des signaux
numériques.
Eux sont traités autrement, par comparaison, d'où l'échantillonnage et
comme dans le cas de l'analogique gravure, selon cet échantillonnage
s'approchent plus ou moins de la forme du son.
Il y a donc les CD, les SACD etc...et les prochaines formes numériques...
Il n'y a que peu d'amélioration a attendre sur le vinyle...(Surtout pas sur
la qualité du pressage)
Le dernier mot revenant aux traducteurs, aux enceintes....
Et à notre cerveau qui lisse les défauts de nos oreilles....

B.
bebert le chef d'orchestre
Le #26332521
Jean-Pierre Roche a utilisé son clavier pour écrire :
Le 06/01/2015 17:11, bebert le chef d'orchestre a écrit :

Bien sûr que si... Préférer le vinyle c'est objectivement
préférer une source dégradée (plus ou moins) par rapport à
une source numérique, à priori plus proche de l'original.
C'est tout à fait autorisé mais on s'éloigne de la hifi.



Euh... la musique originelle serait donc...numérique?
Quelle absurdité!
La source, voyez-vous, c'est la musique jouée! Et celle-ci
n'est pas échantillonnée!



Dans le monde de la *reproduction* sonore, le terme "source" a un sens...
On devrait naturellement préférer l'écoute en direct mais c'est quand même un
plaisir qui est loin d'être toujours accessible à tout instant !



Il faut raisonner à partir de la source originelle qui est toujours la
musique jouée. On ne peut donc pas conclure que la reproduction
numérique est plus fidèle à la source originelle par le seul fait de sa
technique puisque le son est échantillonné plusieurs milliers de fois
par seconde donc "tripatouillé". Ceci n'empêche certes pas des
résultats honorables et même très honorables mais interdit de dire,
comme vous le faites, que le vinyle est dégradé par rapport au signal
initial ce qui n'a pas de sens.
je pense que ce débat vinyle/numérique trouve vite ses limites: tout
dépend de la qualité des platines, des têtes de lecture (écoutez une
tête mono Clément sur une platine Clément ou EMT ou Bourdereau et vous
comprendrez les qualités du disque noir (de certains disques,par ex.
chez Charlin, Mercury LP, Decca fffr ); par le fait que certains
enregistrements historiques ne sont pas disponibles en numérique
(malgré les progrès récents de l'offre d'archives dans ce domaine, il
reste encore à faire: des trésors dorment).
Il faut donc éviter les oeillères et admettre que les deux techniques
ont leurs qualités. Mais ne pas oublier surtout que la technique n'est
pas une fin en soi, juste un moyen de transmission.

Bébert le chef d'orchestre
julien
Le #26332528
Le mardi 6 janvier 2015 16:56:49 UTC+1, Jean-Pierre Roche a écrit :
Le 06/01/2015 16:16, julien a écrit :

>> Le principe même de la haute fidélité c'est de
>> *reproduire* à l'identique un enregistrement voire
>> l'évènement musical original. Donc tout ce qui tend à
>> le modifier s'en éloigne par principe...
>
> oui mais cela ne contredit pas mon gout, mon choix mes
> préférences, ma "façon"

Bien sûr que si... Préférer le vinyle c'est objectivement
préférer une source dégradée (plus ou moins) par rapport à
une source numérique, à priori plus proche de l'original.
C'est tout à fait autorisé mais on s'éloigne de la hifi.



Est ce que tu m'as _ENTENDU DIRE_ que je préférais le Vinyle
pour la supériorité de sa restitution ? C'est bizarre quand même
cette PROJECTION d'une pensée qui n'a jamais existé dans l'autre.
Je répondais à UN CONTRIBUTEUR qui qualifiait ce support de _merdique_
et à toi , qui parlait d'illusion en ce qui concerne les ampli à tubes.
Ce en quoi , je résumais en demandant de me laisser vivre avec mes illusi ons
et mon...plaisir. Ni plus, mais pas moins... Amicalement.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme