Plaisance

Le
Pierre-Marcel
Toujours dans le 14e, une p'tite rue

http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjo4wAdWSL_DSC-3727.jpg
Vos réponses Page 3 / 31
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
GhostRaider
Le #26370999
Le 10/10/2015 00:20, Markorki a écrit :

tu as tort de re moquer, tous les progrès techniques que tu cites ont
simplifié la vie de l'utilisateur, ce qui n'est effectivement pas le cas
de la multiplication des modes, qui sont "automatiques" si tu choisis le
bon.



Il est bien plus facile et rapide de tourner une seule molette qui
mettra l'appareil dans les bons réglages, que de tourner 2 molettes tout
en appuyant sur des boutons : diaphragme, vitesse, iso, mode de mise au
point, mode d'exposition, flash etc..
Je n'utilise d'ailleurs habituellement que trois modes auto : paysage,
chasse, macro et parfois portrait et portrait de nuit.

Je suis assez d'accord avec la façon de procéder de Benoit, hors
contraintes de vitesse d'exécution en photo animalière.



Ah mais oui, bien sûr, en paysage, on a souvent tout son temps. Mais le
temps passé à réfléchir et à calculer alors que l'appareil fait mieux en
une fraction de seconde, est du temps perdu.
Et il n'y a pas que la photo animalière, il y a les enfants, les manifs,
le sport, les transports... tous sujets où on n'a pas de temps en trop.

http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjt4cTsGmV_D7000-2015-10-09-238.jpg



Ton diptère semble avoir perdu une de ses 2 ailes... c'est pour le
rendre plus lent ??



Bonne remarque. Elle doit être alignée à l'arrière avec le corps et hors
profondeur de champ. Il volait fort bien, ce tipule.
GhostRaider
Le #26371002
Le 10/10/2015 00:37, Solanar a écrit :
GhostRaider avait prétendu :

Mais y'a quand même un truc qu'en manuel on ne peut pas faire, c'est
suivre la mise au point sur un sujet très mobile ou très rapproché.
Tiens, pas plus tard que cet après-midi, un tipule du chou, pris à
main levée, en autofocus continu.
A gauche : non recadré.
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjt4cTsGmV_D7000-2015-10-09-238.jpg
Ces bestioles volètent partout, restent 5 secondes et s'envolent plus
loin
En manuel, on n'a pas le temps de faire la mise au point pile sur les
facettes des yeux, c'est IM-PO-SSI-BLE.



J'attends qu'elles se posent..



Mon tipule s'est posé juste le temps de la photo.

Mon matériel n'arrive pas à faire la mise au point en mouvement à une si
faible distance (prise cet après midi)
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjwJbECJYg_tipule.JPG



Oui, elle est un peu floue sur les yeux mais ce n'est pas ton matériel
qui est en cause. Tu as choisi de toujours travailler en lumière du
jour, d'où un diaphragme de F3,5. Avec un 180 mm à courte distance, ça
ne pardonne pas.
De plus, elle est en 1600 pixels de large, tout agrandissement lui fait
perdre son piqué apparent.
GhostRaider
Le #26371000
Le 10/10/2015 06:01, Jacques DASSIÉ a écrit :
GhostRaider avait énoncé :

Mais y'a quand même un truc qu'en manuel on ne peut pas faire, c'est
suivre la mise au point sur un sujet très mobile ou très rapproché.
Tiens, pas plus tard que cet après-midi, un tipule du chou, pris à
main levée, en autofocus continu.
A gauche : non recadré.
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjt4cTsGmV_D7000-2015-10-09-238.jpg
Ces bestioles volètent partout, restent 5 secondes et s'envolent plus
loin



G-R, pourquoi raconter des salades ?



Ah, mais je n'ai pas écrit que mon tipule volait, il s'est posé le temps
de la photo.
Du reste, les tipules ont un vol très rapide et imprévisible, je
n'imagine pas pouvoir en prendre une bonne photo en vol, sans
installation complexe.

Il existe de nombreux cas où ces paisbles insectes s'arrêtent... Tiens :
http://archaero.com/Tipules-acc-9284.jpg



Très belle photo, mais là, les tipules, qui sont généralement assez
farouches avec les photographes, pensaient à autre chose.
J'ai aussi un accouplement de tipules, mais loin d'être aussi beau.
GhostRaider
Le #26371006
Le 10/10/2015 06:34, Jacques DASSIÉ a écrit :
GhostRaider avait soumis l'idée :

http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjt4cTsGmV_D7000-2015-10-09-238.jpg
Ces bestioles volètent partout, restent 5 secondes et s'envolent plus
loin
En manuel, on n'a pas le temps de faire la mise au point pile sur les
facettes des yeux, c'est IM-PO-SSI-BLE.



Voyons G-R, ce terme n'est pas français...

Quoi ? Tu veux tu gros plan ? Je sais bien que c'est excitant, mais
quand même !
Il est des momments dans la vie où les ardeurs s'orientent différemment.
Le tout est de savoir les voir...

http://archaero.com/Tipules-grosplan-9288.jpg



Un peu bougée, hélas.
GhostRaider
Le #26371005
Le 10/10/2015 07:36, Pierre-Marcel a écrit :

GhostRaider a utilisé son clavier pour écrire :
Jolie photo mais un léger manque de netteté des lointains.



Je n'ai jamais utilisé les scènes, ni les 51 collimateurs, il va falloir
peut-être que je m'y mette. Uniquement dans ce genre de photos je suppose.



Une fois qu'on a son D7x00 en main, il est utile de faire des séries de
photos du même sujet en changeant de mode à chaque photo. On voit alors
bien les différences.

Le mode paysage est très utile car il fait la mise au point sur
l'ensemble de la photo, du tout premier plan au lointain et calcule
l'exposition à la perfection.
GhostRaider
Le #26371004
Le 10/10/2015 08:36, Jean_ a écrit :
GhostRaider a couché sur son écran :
Pour ce type de photo en profondeur, j'utilise toujours le mode
paysage qui fait la mise au point sur la totalité de la profondeur de
la photo en utilisant les 39 collimateurs disponibles (tu en as 51).



Pour ce type de photo en profondeur, je réfléchis 1/4 de seconde :
l'autofocus à 1001 collimateurs va faire ma MAP sur les sujets
rapprochés, ici les pavés, ce qui n'est pas souhaitable.



Pourquoi cela ?

J'utlise donc le seul collimateur central (comme d'habitude) et quand il
le faut, je recadre avant d'appuyer à fond.



Ce qui t'oblige, pour être net du premier plan au lointain, hormis les
pavés, de réfléchir au diaphragme, de faire la mise au point au bon
endroit pour gérer la profondeur de champ, d'en déduire la vitesse en
fonction de la sensibilité, de bloquer la MAP et l'exposition AE etc..
Tout cela me semble prendre un certain temps.
Mais pourquoi pas ? Si tu as le temps.
Le paysage est en effet un des rares sujets, avec le portrait ou la
reproduction où on peut se permettre de laisser tomber les automatismes,
sans d'ailleurs y trouver le moindre avantage mais seulement des
inconvénients, mais c'est une autre histoire.
Solanar
Le #26371010
GhostRaider avait écrit le 10/10/2015 :
Le 10/10/2015 08:36, Jean_ a écrit :
GhostRaider a couché sur son écran :
Pour ce type de photo en profondeur, j'utilise toujours le mode
paysage qui fait la mise au point sur la totalité de la profondeur de
la photo en utilisant les 39 collimateurs disponibles (tu en as 51).



Pour ce type de photo en profondeur, je réfléchis 1/4 de seconde :
l'autofocus à 1001 collimateurs va faire ma MAP sur les sujets
rapprochés, ici les pavés, ce qui n'est pas souhaitable.



Pourquoi cela ?

J'utlise donc le seul collimateur central (comme d'habitude) et quand il
le faut, je recadre avant d'appuyer à fond.



Ce qui t'oblige, pour être net du premier plan au lointain, hormis les pavés,
de réfléchir au diaphragme, de faire la mise au point au bon endroit pour
gérer la profondeur de champ, d'en déduire la vitesse en fonction de la
sensibilité, de bloquer la MAP et l'exposition AE etc..
Tout cela me semble prendre un certain temps.
Mais pourquoi pas ? Si tu as le temps.
Le paysage est en effet un des rares sujets, avec le portrait ou la
reproduction où on peut se permettre de laisser tomber les automatismes, sans
d'ailleurs y trouver le moindre avantage mais seulement des inconvénients,
mais c'est une autre histoire.



Attention quand même pour un paysage, faut réflechir vite, faut avoir
fini avant qu'il ne fasse nuit... ca peut changer la vitesse. :)

--
Etre libre, c'est n'avoir rien à perdre.
benoit
Le #26371012
GhostRaider
Le 09/10/2015 23:54, Benoit a écrit :

> Bon, c'est sûr que le mode automatique qui fait zim-boum peut être
> utile. Mais il faut s'en servir quand on sait qu'il sera utile, et
> encore.

C'est toujours utile, très utile. L'exposition automatique par exemple
permet de se passer du mode RAW, cette autre icône adorée, dans 95% des
cas où on serait tenté de l'utiliser.



Tiens, j'ai photographié un corbeau sur fond blanc. Je peux te dire que
l'automatisme a tout raté et c'est un scan en TIFF 16 bit de la moins
pire des dias 6x7 qui m'a permis de récupérer l'image. Un scan en 8 bits
jpeg n'aurait rien pu faire. Même chose avec mon capteur quand je
photographie des sujets à fort contraste.

> Pendant des années les gars sur les bords des stades
> réussissaient de superbes photos sans mise au point automatique, test de
> profondeur de champ automatique, calcul du cosinus lié au diamètre de la
> couronne de la reine... Ils savaient prendre une photo.

On publiait les "bonnes", pas les mauvaises.



Argument non valable. On publie les mauvaises aujourd'hui ?

Et quand je regarde mes bouquins de chasse photo d'il y a 40 ans, je
suis horrifié de la faible qualité des photos.



La qualité des optiques et le fait que les capteurs aient un meilleur
piqué que la pellicule de l'époque compte pour beaucoup, beaucoup. Sans
parler des techniques d'impressions qui se sont nettement améliorées. Tu
n'as qu'à comparer une photo dans la presse de l'époque avec
aujourd'hui. Retourne 40 ans de plus en arrière et continue d'appuyer
ton argument là-dessus.

> Ce que tu revendiques c'est de savoir cadrer,l'appareil fait le reste.
> Lâche ton matos qui pèse quelques kilos et travaille avec un téléphone.
> Tu feras aussi bien, pur moins cher.
>
Impossible de faire ça :
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjt4cTsGmV_D7000-2015-10-09-238.jpg
ou ça :
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJklqyopF5V_D90-13353-002.JPG
avec un téléphone.



Il y en a une qui n'a pas d'ailes. En fait au bout de pas mal de temps
on finit par les deviner (ce n'est plus de la vitesse, c'est de la
lenteur, de la fainéantise, la qualité de ton obturateur) et l'autre qui
n'en a qu'une ? Tu l'as coupée pour qu'il reste sur place ?

Sinon, tu as des optiques macro pour les téléphones, et même des
extensions microscope. Une requête sur Amazone et tu trouveras une
dizaine de fabricants sur ce marché :

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
GhostRaider
Le #26371016
Le 10/10/2015 13:52, efji a écrit :
Le 10/10/2015 13:18, GhostRaider a écrit :

Impossible de faire ça :
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjt4cTsGmV_D7000-2015-10-09-238.jpg
ou ça :
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJklqyopF5V_D90-13353-002.JPG
avec un téléphone.



Pas sûr :
http://www.wearejuxt.com/2014/03/18/the-tiny-world-with-imam-fajarie/
http://deemonian.blogspot.fr/2013/02/fotografi-macro-dengan-kamera-ponsel.html
http://www.nickulivieriphotography.com/blog/iphone-photography-diy-macro-shots/



Intéressant.
Rien en effet ne s'oppose à utiliser un smartphone avec une loupe pour
faire de la macro.
J'en ai fait, j'ai vite laissé tomber.
Si on arrive à ne pas effrayer la bestiole, car on en est très près, et
si on arrive à ne pas bouger, ça donne des résultats, à condition de ne
pas être trop regardant sur la définition et la qualité générale (voir
le 3ème lien en particulier).
Mais si ce qui suit reste en théorie possible, puisque le tipule s'est
posé quelques secondes :
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJjt4cTsGmV_D7000-2015-10-09-238.jpg
Là, c'est carrément impossible parce qu'il faut suivre le syrphe en vol
en faisant la mise au point et anticiper la parallaxe de temps entre le
déclenchement et la capture.
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJklqyopF5V_D90-13353-002.JPG
Idem pour cette libellule :
http://www.cjoint.com/doc/15_10/EJkmTGodxJV_D7000-07739-001-1.jpg
Publicité
Poster une réponse
Anonyme