Code de la Route

Le
Cl.Massé
Slt,

Désolé on va remettre ça, mais je viens de me faire agresser verbalement par
un automobiliste qui a commis un abus de priorité. Il a accéléré et même
malgré ça j'étais passé, me mettant en danger.

Alors j'aimerais qu'on fasse un compte ensemble, et pas un compte
d'apothicaire comme d'habitude. Comparons ce qui est comparable, nous
allons compter d'un côté:
- Les cyclistes blessés ou tués dans un accident avec une voiture quand ils
commettent une infraction au Code de la Route eux-mêmes.
et de l'autre côté
- Les automobilistes blessés ou tués dans un accident avec un vélo quand ils
commettent une infraction eux-même.

La conclusion est claire, il n'y a pas photo. Donc je ne vois pas sur quoi
on peut se fonder pour déclarer les automobilistes rois de la route, avec
tous les droits y compris celui de ne pas être embêtés par les cyclistes qui
respectent le Code de la Route. En revanche il est parfaitement fondé de
protéger les cyclistes par tous les moyens disponibles, au lieu de les
sermonner. (Je parle bien sur la route, pas sur le trottoir où le problème
s'inverse.)

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Vos réponses Page 1 / 10
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Benoit-Pierre DEMAINE
Le #26437395
On 04/07/17 19:23, Cl.Massé wrote:
Désolé on va remettre ça, mais je viens de me faire agresser verbalement par
un automobiliste qui a commis un abus de priorité. Il a accéléré et même
malgré ça j'étais passé, me mettant en danger.
[...]
La conclusion est claire, il n'y a pas photo. Donc je ne vois pas sur
quoi on peut se fonder pour déclarer les automobilistes rois de la route,
avec tous les droits y compris celui de ne pas être embêtés par les
cyclistes qui respectent le Code de la Route. En revanche il est
parfaitement fondé de protéger les cyclistes par tous les moyens
disponibles, au lieu de les sermonner. (Je parle bien sur la route, pas
sur le trottoir où le problème s'inverse.)

Devons-nous en déduire que vous étiez un cycliste ? C'est pas dit; le
contexte semble l'indiquer, mais sans que ce soit clair.
NB: votre question porte sur les statistiques routières. Je ne vois pas de
question portant sur le droit, ni le code. D'ailleurs, je ne trouve même
pas de point d'interrogation dans votre message.
--
o_/ DEMAINE Benoît-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/

If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work _o<
"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
Santa Claup
Le #26437410
Cl.Massé a écrit :
Slt,
Désolé on va remettre ça, mais je viens de me faire agresser verbalement par
un automobiliste qui a commis un abus de priorité. Il a accéléré et même
malgré ça j'étais passé, me mettant en danger.
Alors j'aimerais qu'on fasse un compte ensemble, et pas un compte
d'apothicaire comme d'habitude. Comparons ce qui est comparable, nous
allons compter d'un côté:

blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla blablabla
blablabla blablabla blablabla bla.
Cl.Massé
Le #26437469
"Benoit-Pierre DEMAINE" a écrit dans le message de groupe de discussion :
595c8a00$0$3702$
On 04/07/17 19:23, Cl.Massé wrote:
Désolé on va remettre ça, mais je viens de me faire agresser verbalement
par un automobiliste qui a commis un abus de priorité. Il a accéléré et
même malgré ça j'étais passé, me mettant en danger.
[...]
La conclusion est claire, il n'y a pas photo. Donc je ne vois pas sur
quoi on peut se fonder pour déclarer les automobilistes rois de la
route, avec tous les droits y compris celui de ne pas être embêtés par
les cyclistes qui respectent le Code de la Route. En revanche il est
parfaitement fondé de protéger les cyclistes par tous les moyens
disponibles, au lieu de les sermonner. (Je parle bien sur la route, pas
sur le trottoir où le problème s'inverse.)

Devons-nous en déduire que vous étiez un cycliste ? C'est pas dit; le
contexte semble l'indiquer, mais sans que ce soit clair.

Oui j'étais cycliste à ce moment-là. Les usagers de la route sont les
piétons, les cyclistes, les cavaliers, les automobilistes, et autres
conducteurs d'engins divers, ils ne sont pas automobilistes par défaut.
NB: votre question porte sur les statistiques routières. Je ne vois pas de
question portant sur le droit, ni le code. D'ailleurs, je ne trouve même
pas de point d'interrogation dans votre message.

Ça serait l'occasion de rappeler ce qu'est un abus de priorité à certains
beaufs de la route, ça serait bien utile non? La priorité n'est pas un
droit, on ne peut en user que lorsqu'il n'y a pas de danger. Ça exclut donc
quand un usager est déjà engagé, d'accélérer à dessein pour passer le
premier, et aussi coups de klaxon rageurs, queue de poisson, et engueulade
qui détourne l'attention, comme ça m'est arrivé. En outre un cycliste n'a
pas de carrosserie protectrice et est dans un état d'équilibre instable (ne
détériore pas la route, ne pue et ne pète pas.) Un comportement dangereux
pour les autres usagers, même quand on estime être dans son droit, peut
entrainer un retrait de permis, qu'on se le dise.
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Santa Claup
Le #26437484
Cl.Massé a écrit :
un cycliste ne détériore pas la route, ne pue et ne pète pas

Tout le monde n'enlève pas la selle comme toi, ma cochonne.
Olivier Miakinen
Le #26437509
Le 05/07/2017 20:22, Cl.Massé répondait à Benoît-Pierre :
Devons-nous en déduire que vous étiez un cycliste ? C'est pas dit; le
contexte semble l'indiquer, mais sans que ce soit clair.

Oui j'étais cycliste à ce moment-là.

Je suis d'accord avec Benoît-Pierre : on pouvait le déduire de ton coup
de gueule, mais ce n'était pas dit explicitement.
Les usagers de la route sont les
piétons, les cyclistes, les cavaliers, les automobilistes, et autres
conducteurs d'engins divers, ils ne sont pas automobilistes par défaut.

Par contre, supposer que Benoît-Pierre ne verrait que des automobilistes
comme usagers de la route par défaut, on ne pouvait pas le déduire de
sa réponse. Bien au contraire, il a parfaitement deviné que tu étais
cycliste bien que tu ne l'aies pas dit.
NB: votre question porte sur les statistiques routières. Je ne vois pas de
question portant sur le droit, ni le code. D'ailleurs, je ne trouve même
pas de point d'interrogation dans votre message.


Tout pareil.
Ça serait l'occasion de rappeler ce qu'est un abus de priorité à certains
beaufs de la route, ça serait bien utile non? La priorité n'est pas un
droit, on ne peut en user que lorsqu'il n'y a pas de danger. Ça exclut donc
quand un usager est déjà engagé, d'accélérer à dessein pour passer le
premier, et aussi coups de klaxon rageurs, queue de poisson, et engueulade
qui détourne l'attention, comme ça m'est arrivé.

En lisant ton premier article, je n'avais pas compris tout de suite
ce que je viens de comprendre maintenant : l'automobiliste n'avait pas
commis un refus de priorité mais ce que tu appelles un « abus » de
priorité, c'est-à-dire que c'est toi qui lui avais refusé la priorité.
En outre un cycliste n'a
pas de carrosserie protectrice et est dans un état d'équilibre instable (ne
détériore pas la route, ne pue et ne pète pas.) Un comportement dangereux
pour les autres usagers, même quand on estime être dans son droit, peut
entrainer un retrait de permis, qu'on se le dise.

Si je comprends bien, tu dénonces un comportement dangereux (dont je ne
conteste pas le caractère manifestement dangereux) qui fait suite à un
non respect de la loi. C'est en effet regrettable, et je suis le premier
à critiquer un tel comportement de la part de l'automobiliste. Cela dit,
nous sommes sur un groupe dont le thème est le droit, et ton propre
comportement y est le premier critiquable puisque tu as enfreint le code
de la route par un refus de prorité.
Quittant la question du droit, sachant qu'en tant que cycliste tu n'as
pas de carrosserie protectrice, c'est une raison supplémentaire pour ne
pas couper la route à une voiture, tout simplement pour une question
de protection personnelle de ta propre vie...
--
Olivier Miakinen
Cl.Massé
Le #26437535
"Olivier Miakinen" a écrit dans le message de groupe de discussion :
ojkotk$2r3o$
Les usagers de la route sont les piétons, les cyclistes, les cavaliers,
les automobilistes, et autres conducteurs d'engins divers, ils ne sont
pas automobilistes par défaut.

Par contre, supposer que Benoît-Pierre ne verrait que des automobilistes
comme usagers de la route par défaut, on ne pouvait pas le déduire de sa
réponse. Bien au contraire, il a parfaitement deviné que tu étais cycliste
bien que tu ne l'aies pas dit.

Il n'y avait pas de doute dans le contexte. Le doute ne peut venir que d'un
a priori. Je le répète, les cyclistes sont aussi des usagers de la route,
tout aussi légitimes que les automobilistes. Ils n'ont pas besoin de
s'excuser d'exister.
Ça serait l'occasion de rappeler ce qu'est un abus de priorité à
certains beaufs de la route, ça serait bien utile non? La priorité
n'est pas un droit, on ne peut en user que lorsqu'il n'y a pas de
danger. Ça exclut donc quand un usager est déjà engagé, d'accélérer à
dessein pour passer le premier, et aussi coups de klaxon rageurs, queue
de poisson, et engueulade qui détourne l'attention, comme ça m'est
arrivé.

En lisant ton premier article, je n'avais pas compris tout de suite ce que
je viens de comprendre maintenant : l'automobiliste n'avait pas commis un
refus de priorité mais ce que tu appelles un « abus » de priorité,
c'est-à-dire que c'est toi qui lui avais refusé la priorité.

Non, un abus de priorité n'implique pas un refus de priorité. J'ai regardé
et je n'ai rien vu. Il est venu de je ne sais où, peut-être d'un
stationnement, et a accéléré alors qu'il faut toujours ralentir à l'abord
d'un carrefour. Quand il est arrivé à ma hauteur, j'étais déjà à la fin de
l'intersection. Je n'ai pas refusé la priorité, c'est un mauvais coucheur
qui croit que la route lui appartient parce qu'il a une bagnole qui pue et
qui pète. En 40 ans de vélo, c'est un profil que j'ai souvent rencontré, et
on m'a beaucoup plus souvent grillé la priorité volontairement que je l'ai
parfois fait par inattention. (mais pas dans ce cas précis.)
Apparemment c'est quelqu'un de mon quartier. Il a intérêt à se faire tout
petit quand il ne sera pas dans son armure s'il ne veut pas que 85 kg de
karma lui tombent sur le coin de la figure.
En outre un cycliste n'a pas de carrosserie protectrice et est dans un
état d'équilibre instable (ne détériore pas la route, ne pue et ne pète
pas.) Un comportement dangereux pour les autres usagers, même quand on
estime être dans son droit, peut entrainer un retrait de permis, qu'on
se le dise.

Quittant la question du droit, sachant qu'en tant que cycliste tu n'as pas
de carrosserie protectrice, c'est une raison supplémentaire pour ne pas
couper la route à une voiture, tout simplement pour une question de
protection personnelle de ta propre vie...

Et voilà! Tu sermonnes sans même savoir, toujours le même a priori. Au
contraire de ta conclusion partiale, je pense que comme les piétons sont
prioritaires sur la chaussée, pour éviter que ces connards ne nuisent, il
faudra penser à faire de même pour les cyclistes. Ils ont autant le droit
de circuler en sécurité que n'importe qui d'autre. Il y a des pistes
cyclables et des centres ville interdits aux voitures, mais on y remarque
déjà beaucoup d'incivilités. De même la distance de 1m50 n'est pas toujours
respectée. (les conducteurs de 35t le font toujours, dans des conditions
très difficiles, pas d'excuse facile svp.) Les associations
d'automobilistes sont très puissantes et font leur loi, au détriment de la
vie des cyclistes.
Mais d'un autre côté je comprends qu'être retardé de quelques secondes par
un simple cycliste qui passe c'est insupportable, quand on sait qu'on a cent
chevaux sous le capot et un bélier à l'avant. La virilité de ces messieurs
est remise en cause, en fait pour eux la bagnole est une prothèse. J'emmène
ces petites natures avec moi pour une sortie de 80 km s'ils veulent, on
verra si à l'arrivée ils auront encore l'énergie pour comprendre ce genre de
plaisanterie.
Pour revenir au compte d'apothicaire, on peut aussi comparer:
- Les cyclistes tués ou blessés à l'occasion d'une infraction au Code de la
Route commise par un automobiliste.
- Les automobilistes tués ou blessés à l'occasion d'une infraction commise
par un cycliste.
Le résultat est bien sûr le même puisque c'est toujours le cycliste qui
morfle. Il n'y a donc aucune raison que le Code de la Route soit symétrique
comme il l'est actuellement (hormis quelques rares aménagements de voirie.)
On ne peut pas comparer comme c'est fait actuellement le nombre brut
d'infractions, car elles ne sont pas toutes aussi dangereuses. Par exemple
griller un stop quand il n'y a personne n'a aucune incidence, et d'ailleurs
la dangerosité est très différente selon l'encombrement du véhicule. Il y a
une campagne de stigmatisation à ce sujet sous prétexte de sécurité routière
qui est proprement infecte.
La campagne de sécurité routière véritable et sincère, c'est ça:
Bon Mauvais Regarde bien cette autre vidéo feu rouge c'est mal, c'est un pov' type en vélo. Mais téléphoner au volant,
finalement c'est pas si grave, il a une grosse bagnole, et le téléphone
c'est un symbole de statut, ça peut être que la faute des autres. Mais qui
prend tout dans la gueule? L'automobiliste s'en tirera avec trois points en
moins et 5% de malus, et sa famille pestera seulement contre la sévérité des
juges. Rappelons encore une fois que le Code de la Route n'est pas un
permis de tuer, tous les usagers sont responsables de la sécurité en toutes
circonstances, en l'occurrence un automobiliste doit toujours être vigilant
et maitre de son véhicule, même s'il doit ralentir un peu ou beaucoup, et
même S'IL A LA PRIORITÉ.
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #26437544
"Cl.Massé" a écrit dans le message de groupe de discussion :
595e47d8$0$31638$
Regarde bien cette autre vidéo feu rouge c'est mal, c'est un pov' type en vélo. Mais téléphoner au
volant, finalement c'est pas si grave, il a une grosse bagnole, et le
téléphone c'est un symbole de statut, ça peut être que la faute des
autres. Mais qui prend tout dans la gueule? L'automobiliste s'en tirera
avec trois points en moins et 5% de malus, et sa famille pestera seulement
contre la sévérité des juges. Rappelons encore une fois que le Code de la
Route n'est pas un permis de tuer, tous les usagers sont responsables de
la sécurité en toutes circonstances, en l'occurrence un automobiliste doit
toujours être vigilant et maitre de son véhicule, même s'il doit ralentir
un peu ou beaucoup, et même S'IL A LA PRIORITÉ.

Bien sûr, ilavéka pas griller le feu rouge. Mais si ça avait été l'inverse,
on aurait dit ilavéka pas téléphoner. C'est la loi de la jungle, pas le
Code de la Route. Les cyclistes ne sont pas considérés a priori comme des
usagers de plein droit, mais comme des intrus seulement tolérés et qui ne
doivent pas déranger le roi automobiliste.
La morale de l'histoire c'est que, peu importe qui commet le plus
d'infraction, ça ne retire pas la responsabilité de l'automobiliste s'il
avait pu éviter l'accident en ayant la vigilance et la maitrise demandées.
Donc assez de faux fuyants, si vous ergotez c'est que vous êtes des
assassins en puissance qui n'en ont rien à foutre, point final.
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
benoit
Le #26437547
Cl.Massé
Mais d'un autre côté je comprends qu'être retardé de quelques secondes par
un simple cycliste qui passe c'est insupportable, quand on sait qu'on a cent
chevaux sous le capot et un bélier à l'avant. La virilité de ces messieurs
est remise en cause, en fait pour eux la bagnole est une prothèse.

Comme pour les motards : plus le piston est gros dans le moteur, moins
il l'est entre les jambes.
Le bruit, la vitesse, la puissance de mon engin sont là pour compenser
ce que Madame Nature m'a donné. Ce sont mes yeux et mes oreilles qui
définissent ma force, pas ce qu'il y a entre.
--
On s'occupe de l'étiquette qu'une fois les vendanges terminées.
Olivier Miakinen
Le #26437563
Le 06/07/2017 16:21, Cl.Massé a écrit :
Les usagers de la route sont les piétons, les cyclistes, les cavaliers,
les automobilistes, et autres conducteurs d'engins divers, ils ne sont
pas automobilistes par défaut.

Par contre, supposer que Benoît-Pierre ne verrait que des automobilistes
comme usagers de la route par défaut, on ne pouvait pas le déduire de sa
réponse. Bien au contraire, il a parfaitement deviné que tu étais cycliste
bien que tu ne l'aies pas dit.

Il n'y avait pas de doute dans le contexte.

Il n'y avait pas de doute, et ni Benoît-Pierre ni moi ne nous y sommes
trompés. Il n'empêche que ce n'était pas dit explicitement.
Le doute ne peut venir que d'un
a priori. Je le répète, les cyclistes sont aussi des usagers de la route,
tout aussi légitimes que les automobilistes. Ils n'ont pas besoin de
s'excuser d'exister.

Tout le monde est d'accord avec ça.
Une chose que je n'ai pas encore dite explicitement, et que tu ne
pouvais pas deviner, c'est que moi aussi je suis cycliste, et que
je roule au milieu de la circulation urbaine plusieurs fois par
semaine.
[...]
En lisant ton premier article, je n'avais pas compris tout de suite ce que
je viens de comprendre maintenant : l'automobiliste n'avait pas commis un
refus de priorité mais ce que tu appelles un « abus » de priorité,
c'est-à-dire que c'est toi qui lui avais refusé la priorité.

Non, un abus de priorité n'implique pas un refus de priorité.

Les mots ont un sens. À partir du moment où tu déclares que
l'automobiliste a abusé de sa priorité, tu reconnais du même coup
qu'il avait la priorité. Si en outre tu t'es retrouvé devant lui
alors qu'il avait la priorité, cela veut dire que tu la lui as
refusée. Je n'invente rien, tout est dans ce que tu as toi-même
écrit.
Maintenant, il est possible que tu n'aies pas employé les mots qu'il
fallait, probablement sous le coup de la colère -- car il semble
évident que tu es en colère.
J'ai regardé
et je n'ai rien vu. Il est venu de je ne sais où, peut-être d'un
stationnement,

Du coup, tu ne sais pas exactement s'il avait ou non la priorité,
puisque tu ne l'as pas vu. Probablement qu'il ne l'avait pas.
[...] c'est un mauvais coucheur
qui croit que la route lui appartient parce qu'il a une bagnole qui pue et
qui pète. En 40 ans de vélo, c'est un profil que j'ai souvent rencontré, et
on m'a beaucoup plus souvent grillé la priorité volontairement que je l'ai
parfois fait par inattention. (mais pas dans ce cas précis.)
Apparemment c'est quelqu'un de mon quartier. Il a intérêt à se faire tout
petit quand il ne sera pas dans son armure s'il ne veut pas que 85 kg de
karma lui tombent sur le coin de la figure.

Bon. Donc c'est un vrai coup de gueule que tu pousses, sans doute avec
raison, mais pourquoi dans ce groupe ? Tu le connais au point de savoir
qu'il le lit ? Si oui, pourquoi alors ne pas lui envoyer plutôt un
courriel rageur ?
Et encore une fois : quelle est la question de droit ?
[...]
Quittant la question du droit, sachant qu'en tant que cycliste tu n'as pas
de carrosserie protectrice, c'est une raison supplémentaire pour ne pas
couper la route à une voiture, tout simplement pour une question de
protection personnelle de ta propre vie...

Et voilà! Tu sermonnes sans même savoir, toujours le même a priori.

Maintenant que tu sais que je suis moi-même cycliste, ne crois-tu pas
que c'est toi qui avais un à priori ?
J'ai lu ton article, tu y parlais d'abus de priorité, donc de priorité,
ce qui impliquait selon moi un refus de priorité. Puisqu'il s'avère
que tu n'as pas employé les mots qu'il fallait (peut-être sous le coup
de la colère) ne m'en rends pas responsable.
[suite du coup de gueule pro-vélo anti-auto]

Quelle est la question de droit ? Ou du moins quel est ton but en
venant gueuler ici ?
La campagne de sécurité routière véritable et sincère, c'est ça:
Bon

La conclusion est « it's easy to miss something you're not looking
for », soit en français « il est facile de manquer quelque chose que
vous ne regardez pas ». Tu n'as pas vu d'où débouchait la voiture.
Qu'en conclus-tu à propos de ta propre attention ?
Mauvais

La conclusion est « dans près de la moitié des accidents impliquant
des vélos, les cyclistes sont fautifs ». Tu n'as pas l'impression de
te tirer une balle dans le pied, comme on dit outre-Atlantique ?
Regarde bien cette autre vidéo

Oui.
griller un feu rouge c'est mal, [...]

Oui, c'est ce qui est dit.
Mais téléphoner au volant,
finalement c'est pas si grave, [...]

Non, c'est l'inverse de ce qui est dit.
Tu as vraiment regardé les trois vidéos dont tu as donné les liens ?
[...]

Et la question de droit ?
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.

P.-S. : ta signature n'est pas conforme, il faut un saut de ligne après
les deux traits et l'espace.
--
Olivier Miakinen
Santa Claup
Le #26437569
Cl.Massé a écrit :
1/ Je le répète, les cyclistes sont aussi des usagers de la route,
tout aussi légitimes que les automobilistes. Ils n'ont pas besoin de
s'excuser d'exister.
2/ Il a intérêt à se faire tout
petit quand il ne sera pas dans son armure s'il ne veut pas que 85 kg de
karma lui tombent sur le coin de la figure.
3/ Et voilà! Tu sermonnes sans même savoir, toujours le même a priori.
4/ De même la distance de 1m50 n'est pas toujours respectée.
5/ Les associations d'automobilistes sont très puissantes et font leur
loi, au détriment de lavie des cyclistes.
6/ Mais d'un autre côté je comprends qu'...
7/ La virilité de ces messieurs est remise en cause
8/ J'emmène ces petites natures avec moi pour une sortie de 80 km s'ils
veulent, on
verra si à l'arrivée ils auront encore l'énergie pour comprendre ce genre de
plaisanterie.

Je ne sais pas pourquoi... mais les donneurs de leçons qui se veulent
exemplaires, j'ai toujours beaucoup de plaisir à leur rouler dessus
avec mes 570 cv et un énorme bélier à l'avant.
A pied aussi, d'ailleurs, je les écrase comme des merdes avec mes 102
kg de bidoche et le premier qui bronche a droit à une reconstruction
faciale dont j'ai le secret pendant que mon 48 agile pur cuir lui
reconstruira la basse-cour pour lui montrer les délices insoupçonnés
des transsexuels par accident.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme