Inscrivons, inscrivons

Le
jr
"Le collectif «Osez le féminisme!» a réclamé vendredi l’inscription du
féminicide dans le code pénal, dénonçant un système législatif
défaillant, alors que de nombreuses femmes continuent de mourir
assassinées par des hommes."

Je trouve de plus en plus qu'on devrait inscrire le chauvicide, le
petitbedonicide dans le code pénal, et le Ricide (les gens dont le nom
commence par R.)

--
http://rouillard.org/bd.jpg
Vos réponses Page 7 / 19
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Khat Tsang Huit Phe Zho
Le #26324919
jr a écrit:

Il s'agit de conserver les femmes à la maison au bon plaisir du mari. Je
sens que vous allez y trouver une délicatesse galante extrême, dont profite
la femme.



La femme à la maison et l'esclave nourri logé à la propriété, c'est
économiquement beaucoup moins rentable que le deuxième salaire et le
salariat. C'est uniquement pour ça que ça a changé.

--
À qui Rodriguez téléphonait-il lorsque le requin est entré dans la cabine ?
Thomas
Le #26324942
Anne G a formulé la demande :
Le 23/11/14 13:38, Thomas a écrit :
Vous croyez vraiment que les postes étaient ouverts aux femmes et que
c'est
par pur héroïsme que les hommes y allaient?



Délaye, délaye...



Botte en touche.

Alors ? Vous pensez que ce sont les femmes qui avaient exigé de ne pas aller
au fond alors qu'on le leur permettait ?



La façon dont ces questions cons sont posées, ça se savoure. :-)

Vous allez découvrir un truc: envoyer tel ou tel au fond de la mine ne
relève pas de la psychologie de bobos du XXIème siècle, mais d'un souci
d'efficacité industrielle. On envoyait donc les plus forts
physiquement, les plus forts psychologiquement. Ce qui fait très, très
vite le tri entre hommes et femmes.

Parallèlement, hommes et femmes considéraient qu'il était moins grave
pour les enfants en bas âge d'être orphelins de père que de mère. Ce
qui constitue une grosse pierre dans le jardin des conasses féministes
de notre temps.

Trouvez-nous la trace de féministes du XIXème ou du XXème siècle qui
militaient pour des équipes 100% féminines dans les mines, l'obligation
de la conscription dans les régiments ou pour aller pêcher dans
l'Atlantique nord, et l'on en reparle.
Thomas
Le #26324941
Anne G a couché sur son écran :
Le 23/11/14 13:18, Thomas a écrit :
Anne G avait écrit le 23/11/2014 :
Le 23/11/14 07:47, Thomas a écrit :





Des femmes des siècles passées n'étaient pas des esclaves. Ce sont même
uniquement des mâles qui allaient combattre à la guerre,







http://www.revistavalores.com.mx/blogs/ideas/noviembre/adelitas.jpg





ou qui
descendaient dans des mines afin d'assurer le confort thermique de
toutes les femmes.







http://sites.univ-provence.fr/mines/Themes/theme_societe/societe_iconographie/societe_1.jpg





"A la fin du XIXe siècle, des lois ont progressivement interdit, dans
tous les pays européens, le travail des femmes au fond de la mine,
[...] en raison d’une promiscuité homme/femme que la morale de
l’époque réprouvait.





Vous citez bien court...



Les femmes ont longtemps travaillé à côté
des hommes, tant au fond qu’au jour. Sous terre,
*leur rôle se limite au chargement et au transport*
des produits extraits.



J'aimerais vous y voir, vous, dans ce rôle *qui se limite à ça*.



Hop, elle tombe dans l'ad hominem.

Pour le reste, il y avait aussi des milliers d'hommes qui n'étaient pas au
fond de la mine.



Là ou ailleurs, les travaux les plus durs et les plus dangereux ont
toujours été attribués aux hommes, et de loin. Vous le savez très bien,
pas la peine de me citer des contre-exemples qui représentent 0.1% des
cas.
Thomas
Le #26324940
jr a présenté l'énoncé suivant :
Le 23/11/2014 13:55, Thomas a écrit :

C'est marrant, les féministes.






>>> Tantôt ça réclame l'uniformisation (...), tantôt la différentiation

Y'a pas de "les féministes".



Y'a.

Les féministes militent pour le féminisme.



Et il y a les différentialistes comme Millet et les universalistes comme
Beauvoir, entre autres istes.



Mézalor mon gros nounours, pourquoi benoîtement rappeler depuis des
années une charte "concernant _le_ féminisme" ?

J'entrevois déjà la sortie des rames, taille 72.
Thomas
Le #26324949
Tardigradus avait écrit le 24/11/2014 :
Anne G
Pour le reste, il y avait aussi des milliers d'hommes qui n'étaient pas
au fond de la mine.



Et quand bien même ? Qu'est-ce que tout ça prouverait, selon Thomas ?
Qu'il est une sorte de héros par procuration ? Qu'il est meilleur par
essence que tout être de sexe féminin ? Qu'il a plus de mérite et donc
plus de droits ?



Non.

Moi j'y vois plutôt une pauvreté d'esprit et d'âme qui le rendent
incapable de concevoir le monde autrement que comme la domination des
imbéciles sur le reste au motif qu'ils seraient plus costauds.



Il ne s'agit pas de domination, imbécile. Les mineurs de fond, comme
les troufions appelés à dormir dans les tranchées, n'ont jamais été des
dominants.


C'est la négation de la seule chose qui fasse la valeur de notre
civilisation actuelle : sa capacité à considérer les êtres comme égaux,
au moins en principe si ce n'est dans les faits, en traitant les
différences physiques et biologiques comme secondaires.



Mais c'est le cas de notre droit actuel et je trouve ça fort bien,
bordel de merde. Vous arrivez à saisir un truc de temps à autre ?

Le problème pour les féministes est que cette égalité ne leur donne
plus beaucoup de prise pour assouvir leurs geignardises. D'où
l'initiative du "féminicide", entre autres revendications grotesques.


Ce type ne mérite que le mépris et le silence (et accessoirement la
pitié). Comme la plupart des contributeurs de Usenet désormais. Ils ont
fait d'un outil génial une grande mare pleine de leur dégueulis puant.
Et en plus ils se prennent pour des rebelles, formidable illustration de
l'humour involontaire.



Je ne me prends en rien pour un rebelle, pauvre truffe. Regardez plutôt
vers les postures modernes du type "luttons contre les stéréotypes".
Comme vous ne voyez que d'une oeil et ne pensez qu'avec un hémisphère,
le côté rebelle vous aura certainement échappé.
Thomas
Le #26324948
Dominique de Corse a pensé très fort :
Thomas
Ce sont même
uniquement des mâles qui allaient combattre à la guerre,



Guerres décidées par d'autres mâles en non par les femmes.



Pas toujours. Cf Isabelle de Castille, Elisabeth 1re, Catherine II...


ou qui
descendaient dans des mines afin d'assurer le confort thermique de
toutes les femmes.



Qui descendaient dans les mines pour assurer les bénéfices des patrons
des compagnies minières



...Pour le plus grand bien de leurs bourgeoises.
jr
Le #26324947
Khat Tsang Huit Phe Zho
jr a écrit:

"A la fin du XIXe siècle, des lois ont progressivement interdit, dans
>>tous les pays européens, le travail des femmes au fond de la mine,
[...] >>en raison d’une promiscuité homme/femme que la morale de l’époque >>réprouvait.




Ben oui, comme le travail de nuit était interdit pour les femmes, et pas


par galanterie.



Il faut interdire le corps des mines aux femmes.



Celles qui ne sont pas déroutée par les pistons y attrapent des mineurs
pâles.

--
Naturellement trouble.
Thomas
Le #26324946
Khat Tsang Huit Phe Zho a couché sur son écran :
jr a écrit:

Il s'agit de conserver les femmes à la maison au bon plaisir du mari. Je
sens que vous allez y trouver une délicatesse galante extrême, dont profite
la femme.



La femme à la maison et l'esclave nourri logé à la propriété, c'est
économiquement beaucoup moins rentable que le deuxième salaire et le
salariat. C'est uniquement pour ça que ça a changé.



Les féministes s'imaginent que c'est en agitant des pancartes dans des
manifs. Comme le coq Chantecler, qui croit que le soleil se lève tous
les matins grâce à son chant.
jr
Le #26324951
Thomas
jr a présenté l'énoncé suivant :
Le 23/11/2014 13:55, Thomas a écrit :

C'est marrant, les féministes.






>>> Tantôt ça réclame l'uniformisation (...), tantôt la différentiation

Y'a pas de "les féministes".



Y'a.

Les féministes militent pour le féminisme.



Et il y a les différentialistes comme Millet et les universalistes comme
> Beauvoir, entre autres istes.


Mézalor mon gros nounours, pourquoi benoîtement rappeler depuis des
années une charte "concernant _le_ féminisme" ?



Wikipedia a un article sur "le" féminisme. Ça vous choque, gros benêt?


--
Naturellement trouble.
Thomas
Le #26324950
jr a présenté l'énoncé suivant :
Thomas
jr a présenté l'énoncé suivant :
Le 23/11/2014 13:55, Thomas a écrit :

C'est marrant, les féministes.






>>> Tantôt ça réclame l'uniformisation (...), tantôt la différentiation

Y'a pas de "les féministes".



Y'a.

Les féministes militent pour le féminisme.



Et il y a les différentialistes comme Millet et les universalistes comme
Beauvoir, entre autres istes.




Mézalor mon gros nounours, pourquoi benoîtement rappeler depuis des
années une charte "concernant _le_ féminisme" ?



Wikipedia a un article sur "le" féminisme. Ça vous choque, gros benêt?



Non, c'est vous que ça choque ponctuellement, grosse buse.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme