Le Jpeg du Nikon D800

Le
Elohan
Le D800 est un boîtier aux résultats exceptionnels d'après DxOmark.
Alors pourquoi les Jpeg vus sur dpreview sont-ils aussi médiocres ?
Est-ce lié à la méthodologie de dpreview ?


Jpeg à 100 ISO du D800:
http://www.dpreview.com/reviews_data/nikon_d800/boxshot/dsc_8318.jpg


Jpeg à 100ISO du Pentax K-5:
http://www.dpreview.com/reviews_data/pentax_k5/boxshot/imgp4250.jpg


(le K-5 donne un résultat nettement plus piqué. Comparer par exemple le
haut de la bouteille de Martini. Ou bien la carte de la Dame de
coeur)
Vos réponses Page 4 / 10
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bour-Brown
Le #24385811
Erik Vincent a écrit
( jlqhr6$g0p$ )

Mais pour la dame de coeur, le Pentax fait infiniment mieux.



Normal, elle est collée au fond, et avec le Nikon D800, le fond est flou.
(mise au point sur un plan plus proche que celui de la carte à jouer)

Avec le Pentax on ne s'en rend pas compte parce que :
- le capteur est plus petit
- la résolution est plus petite
- la focale est plus petite
- c'est accentué bourrin de chez bourrin


Pour ce qui est de la qualité générale du résultat, je prends le Pentax,
les yeux ouverts!



Ben voyons.

Comme je le disais à d'autres qui ont les yeux à peu près aussi ouverts que
toi, prenez donc des compacts, les gars, pour vous ça devrait le faire.
Bour-Brown
Le #24385871
Charles Vassallo a écrit
( 4f8153df$0$12496$ )

Cinq micromètres.



Oui, bien sûr. (je voulais éviter micron, trop daté, et je me suis
confusionné dans ma tête)


Le calculateur DOFmaster indique donc 6 cm de pdf.



Le truc rigolo, c'est que quand je renseigne avec le K5, qui a une taille de
photosite équivalente, le logiciel propose un CoC de 0,02 mm. M'est avis
qu'ils en sont encore au stade du tirage photo sur papier, là-bas...


car on est déjà limité par la diffraction.



C'est pour ça qu'un tel assemblage hétéroclite (la scène de dpreview) ne
peut pas vraiment marcher en l'état. Pour un appareil donné, faudrait tout à
la fois trouver la distance la plus grande pour augmenter la profondeur de
champ et le diaphragme le plus fermé pour l'augmenter aussi (donc fermé à
fond de zoom), alors que pour un piqué maximum faudrait plutôt choisir la
meilleure focale et la meilleure ouverture - et dans ce cas tout ce qui
n'est pas dans le plan de mise au point s'effondre assez vite.

D'ailleurs pas grand chose de leurs tests ne marche en l'état.

Le bruit est tellement variable en fonction de paramètres *autres* que la
montée en sensibilité qu'on ne sait pas vraiment ce qu'ils mesurent. Les
vignetage, distorsion et aberrations sont maintenant corrigés par le
boîtier, la récup' des zones surexposées dépend entièrement du logiciel,
bref, c'est juste du remplissage qui fait sérieux...
Elohan
Le #24386121
Bour-Brown a écrit :
Charles Vassallo a écrit
( 4f8153df$0$12496$ )

Cinq micromètres.



Oui, bien sûr. (je voulais éviter micron, trop daté, et je me suis
confusionné dans ma tête)


Le calculateur DOFmaster indique donc 6 cm de pdf.



Le truc rigolo, c'est que quand je renseigne avec le K5, qui a une taille de
photosite équivalente, le logiciel propose un CoC de 0,02 mm. M'est avis
qu'ils en sont encore au stade du tirage photo sur papier, là-bas...



Même en numérique, les valeurs usuellement retenues sont autour de
0.02mm pour l'APS-C, 0.03mm pour le 24x36 et 0.15mm pour le µ4:3.

Car c'est toujours pareil: quand on regarde une photo normalement, pour
sa qualité artistique ou informative, on la regarde à uen distance de
plus ou moins sa diagonale. Seul le regard "techno" nous amène à zoomer
jusqu'au non-sens pour tenter de distinguer 2 pixels.

Voilà pourquoi tous les calculateurs moyen-âgeux de PdF te prendront
0.03µm en 24x36 et pas 0.05mm, voire moins...Le pas d'un pixel, c'est
comme la longueur de ton nez qui t'empêche de voir une image à moins de
3 cm: une limite, disons...théorique. :-)

Maintenant, les "vraies" valeurs se situent quelque part entre 0.05 et
0.3µm, vu que tout le monde n'a pas la même acuité visuelle et qu'il
n'est tout de même pas interdit de traquer les détails. Sinon je
n'aurais pas ouvert ce fil.



car on est déjà limité par la diffraction.



C'est pour ça qu'un tel assemblage hétéroclite (la scène de dpreview) ne
peut pas vraiment marcher en l'état. Pour un appareil donné, faudrait tout à
la fois trouver la distance la plus grande pour augmenter la profondeur de
champ et le diaphragme le plus fermé pour l'augmenter aussi (donc fermé à
fond de zoom), alors que pour un piqué maximum faudrait plutôt choisir la
meilleure focale et la meilleure ouverture - et dans ce cas tout ce qui
n'est pas dans le plan de mise au point s'effondre assez vite.



Pour le K-5, ils ont choisi l'excellent 50mm 2.8 macro. Pourquoi ne pas
prendre un équivalent Nikon pour le D800 plutôt que le 85mm, s'il y a
vraiment un manque de profondeur de champ ?
Erik Vincent
Le #24386321
On 04/08/2012 06:01 AM, Bour-Brown wrote:
Erik Vincent a écrit
( jlqhr6$g0p$ )

Mais pour la dame de coeur, le Pentax fait infiniment mieux.



Normal, elle est collée au fond, et avec le Nikon D800, le fond est flou.
(mise au point sur un plan plus proche que celui de la carte à jouer)



La mise au point à l'avant est à peu près équivalente à celle du Pentax.
Sauf qu'un 85 mm à f11 n'offre sans doute pas la profondeur de champ
d'un 50mm à f9.

Avec le Pentax on ne s'en rend pas compte parce que :
- le capteur est plus petit



J'ai suivi cette discussion distraitement et je pensais qu'on parlait de
capteurs de même grosseur.

Pour ce qui est de la qualité générale du résultat, je prends le Pentax,
les yeux ouverts!



Ben voyons.

Comme je le disais à d'autres qui ont les yeux à peu près aussi ouverts que
toi, prenez donc des compacts, les gars, pour vous ça devrait le faire.



Je regarde le Lumix FH150 et Seigneur! que je l'aime. Jusqu'à ce que
j'agrandisse la photo. Là, je me dis, il va falloir au moins du 4:3.
Sauf qu'ils viennent tous avec des zooms un à trois et j'aimerais bien
avoir l'équivalent d'un 300 mm en 35 mm. Il y en a... si tu veux mettre
800 $.

Il y a bien un Tamron 18-200 aux alentours de $300, mais il ne fait que
sur les Canon -- je n'en veux pas --, Pentax, Nikon et Sony. Le Sony
NX-5n avec un viseur électronique ferait mon affaire, mais il y en a
pour 900$, plus 300$ pour la lentille. Le Nikon D5100 est à $800 sans
lentille. le Pentax K-01 est à 900$

À 600$, Samsung NX-10 pourrait faire l'affaire, mais Tamron ne fait pas
de téléobjectif pour Samsung. (Idem pour Sigma, je pense)

Alors, si toi, le spécialiste des grands capteurs, tu as une solution,
je t'écoute.
Jean-Pierre Roche
Le #24386381
Le 08/04/2012 15:39, Erik Vincent a écrit :

Il y a bien un Tamron 18-200 aux alentours de $300, mais il
ne fait que sur les Canon -- je n'en veux pas --, Pentax,
Nikon et Sony. Le Sony NX-5n avec un viseur électronique
ferait mon affaire, mais il y en a pour 900$, plus 300$ pour
la lentille. Le Nikon D5100 est à $800 sans lentille. le
Pentax K-01 est à 900$

À 600$, Samsung NX-10 pourrait faire l'affaire, mais Tamron
ne fait pas de téléobjectif pour Samsung. (Idem pour Sigma,
je pense)



Il faut arrêter de croire qu'il existe une multitude de
solutions valables amha. Pour prendre un exemple : quel est
l'avenir de la monture Samsung NX ?
Et coté 18-200 (ou équivalent) il n'y a guère que Canon,
Nikon et Panasonic qui proposent des équipements
performants. Évidemment c'est pas donné mais il faut savoir
ce qu'on veut...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
jean-daniel dodin
Le #24386551
Le 08/04/2012 16:34, Bour-Brown a écrit :

Euh, je ne comprends pas trop, cela voudrait dire qu'en full frame par
exemple, le cercle de confusion serait le même qu'un capteur ait 12
Mpx ou
qu'il en ait 36 ?



ben oui. Il ne dépendait pas non plus de la sensibilité ou de la
finesse du film

Mettre le nez (ou une loupe) sur l'image ne se justifie que pour des
comparaisons techniques, mais ca fait perdre de vue l'aspect d'ensemble

la discussion sur le téléphone Nokia m'a il me semble bien montré que
l'augmentation du nombre de pixels au delà d'une certaine valeur
(autour de 15Mpix) des avantages pour les corrections techniques, sans
doute pas pour le piqué

tout ca devient trop sensible à des paramètres que nous ne maitrisons
pas (lourdeur du pied support de l'appareil photo, humidité de l'air,
température de la pièce... au hasard) et qui relève du laboratoire
très haut de gamme

jdd
Bour-Brown
Le #24386501
Elohan a écrit
( jlrvmt$dkp$ )

Même en numérique, les valeurs usuellement retenues sont autour de 0.02mm
pour l'APS-C, 0.03mm pour le 24x36 et 0.15mm pour le µ4:3.



Euh, je ne comprends pas trop, cela voudrait dire qu'en full frame par
exemple, le cercle de confusion serait le même qu'un capteur ait 12 Mpx ou
qu'il en ait 36 ?


Voilà pourquoi tous les calculateurs moyen-âgeux de PdF te prendront
0.03µm en 24x36 et pas 0.05mm, voire moins...



Oui, mais quand ensuite on regarde les résultats devant une scène studio,
comme on fait confiance à ces valeurs, on ne comprend plus ce qui se passe
et on accuse les optiques, la diffraction, la diffusion, les filtres
passe-bas, ou je ne sais quoi d'autre.

Moi ça va, j'accuse le calculateur, c'est le plus simple.


tout le monde n'a pas la même acuité visuelle et qu'il n'est tout de même
pas interdit de traquer les détails.



Je suis bien d'accord avec ça.
Bour-Brown
Le #24386491
Erik Vincent a écrit
( jls4eg$p3s$ )

Alors, si toi, le spécialiste des grands capteurs, tu as une solution, je
t'écoute.



Hélas, je n'ai aucune solution à petit budget.

Perso j'ai un 4/3 16 Mpx, c'est excellent, mais c'est cher. On va dire 650 $
le boîtier, 650 $ l'équivalent 28-280 mm, on en est déjà à 1.300 $.

En hybride APS c'est encore pire, un NEX-5 et un équivalent 27-300 mm faut
compter 1.600 $...

À la limite un reflex, par exemple le Rebel T3i et deux objectifs :
http://www.amazon.com/Canon-Processor-Digital-55-250mm-Telephoto/dp/B005Z3DWOI/

(mais faut que l'oculaire ne te gêne pas)
Charles Vassallo
Le #24386541
Erik Vincent a écrit :

La mise au point à l'avant est à peu près équivalente à celle du Pentax.
Sauf qu'un 85 mm à f11 n'offre sans doute pas la profondeur de champ
d'un 50mm à f9.



La scène est la même dans des deux photos et elle tapisse à peu près la
même proportion du capteur. Il s'ensuit que les grandissements
équivalents (c.à.d. en ramenant la grande dimension du capteur à 36mm)
sont sensiblement les mêmes. Dans ces conditions, la profondeur de champ
ne dépend pratiquement pas de la focale utilisée.

Pour avoir une valeur précise de ce grandissement, il faudrait connaître
les dimensions d'un objet dans le plan de netteté. Je ne peux donner de
valeur précise que pour la carte IT8 (largeur = 17,6 cm) mais celle-ci
n'est peut-être pas exactement dans ce plan de netteté. Si oui, je
trouve des grandissements de 0,068 pour l'image du D800 et 0,069 pour
celle du K5. Arrondissons à 0,07.

(Incidemment, ça correspond à une distance de mise au point de
85mm/0,068 pour le D800, soit 1,25m, sensiblement moins que les 2m qui
étaient venus dans la discussion)

Avec http://www.oitregor.com/autres_papiers/pdc/calculs.html je trouve
les pdf théoriques suivantes :
D800 (7360 px, k=1 Geq=0,07) : pdf = 36 mm à f/11
K5 (4928 px, k=1.52, même Geq) : pdf = 40 mm à f/8 (soit 45 mm à f/9)

Autrement dit, la pdf du K5 est un peu plus grande que celle du D800,
mais pas de beaucoup. Je ne crois pas que ce soit suffisant pour tout
expliquer.

Charles
Erik Vincent
Le #24386631
On 04/08/2012 10:53 AM, Charles Vassallo wrote:
Erik Vincent a écrit :

Je ne crois pas que ce soit suffisant pour tout
expliquer.



Il ne reste qu'à écrire à DPreview :)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme