MANIFESTE CONTRE LES DROITS D'AUTEUR

Le
moa
MANIFESTE CONTRE LES DROITS D'AUTEUR

Grace aux fantastiques legislations en faveur de la propriete intellectuelle
instauree dans la plupart des pays, un auteur a le pouvoir de censurer un
detournement de son oeuvre, d'autoriser ou de reprimer une reprise, une
citation et de reclamer une partie des benefices generes par cette
utilisation sans toutefois participer aux frais de conception de l'oeuvre
nouvelle ainsi cree.

Pour ecouter de la musique, il faut payer. Payer le support physique ou les
frais d'enregistrement peut sembler normal. Les frais de marketing
enervants. Payer le droit d'ecouter une musique ou de lire un livre
revoltant. La culture reservee aux riches ?

Vous payez pour acheter un CD comme pour n'importe quel bien ou service.
L'art serait-il devenu un bien ou un service ? Vous achetez une oeuvre mais
vous ne la possedez pas. Il vous est interdit de la copier, de la modifier,
de vous en inspirer a moins de demander l'autorisation et d'aligner les
billets. Bientot, il faudra payer l'auteur pour la moindre allusion
publique a l'une de ses creations. Est-ce cela la liberte d'expression ?

De la logique commerciale actuelle decoule une confusion chez celui qu'il
convient desormais d'appeler le consommateur. Cet animal curieux achete la
culture comme ses legumes. Il est sensible aux grandes marques, aux labels
en tous genre. Comme sa bourse est limitee, il n'achete que ce qu'il
connait deja ou ce dont il a entendu parler sans trop s'aventurer parce que
payer 20 euros pour un CD qu'on n'ecoute qu'une fois, ce n'est pas un bon
investissement. Oui oui, on parle bien d'art ici !

Ajoutons que le droit a la propriete intellectuelle n'est pas un droit mais
un privilege reserve a ceux qui en ont les moyens, vu le caractere complexe
et, surtout, couteux des demarches a entreprendre.

Vous, auteurs, qui tenez tant a la propriete intellectuelle, demandez-vous
au juste quelle est la part d'originalite dans ce qui emane de vos pensees.
Suivant votre raisonnement, pour etre tout a fait juste, il conviendrait de
reverser des droits a tous vos pairs, toutes vos influences de toutes
sortes. Aux auteurs des livres que vous avez lus, des musiques que vous
avez ecoutees, des films, emissions TV qui se sont imprimees sur votre
retine. A vos parents, professeurs, amis, enfants, connaissances. A ceux
qui vous ont laisse votre chance et a tous ceux qui vous ont ferme la
porte. Soyez humbles et reconnaissez que sans toutes ces influences votre
oeuvre n'aurait jamais vu le jour. Soyez en phase avec vos convictions et
rendez-leur ce qui leur revient de droit dans votre logique mercantile.

Il y a ceux qui pronent les louanges de ce systeme comme etant l'assurance
de l'independance financiere et - donc - intellectuelle des auteurs.
Combien de fois ai-je entendu cet argument incroyable ? Incroyable car ce
systeme, loin de procurer a l'auteur une quelconque independance, les
oblige a se prostituer aupres des grands lobbies de l'edition. A se
prostituer aupres des medias pour ecraser la concurrence et imposer son
image. Incroyable car, loin de favoriser l'innovation, il la tue dans
l'oeuf, rend les grands toujours plus grands, les petits toujours plus
incapables d'exister, laissant les grands editeurs decider de ce qui est
bon ou mauvais. Le capitalisme applique a l'art est la pire forme de
dictature : celle contre laquelle il ne peut y avoir de resistance car elle
ne dit pas son nom.

Il y a ceux qui disent qu"'il faut bien manger". Combien d'auteurs vivent de
leurs droits ? Vraiment tres peu. Tous ces autres, ces independants qui
font leur musique dans un garage le soir apres le boulot, qui pensent et
ecrivent en rognant sur leur sommeil pour concilier travail, vie de famille
et creativite : tous ces autres representent quoi ? de la merde ? Une
oeuvre, pour avoir de la valeur doit-elle etre creee par des gens qui ne
font que ca de leurs journees, des "professionnel" qui sont coupes des
realites sociales ? Qu'on l'admette une bonne fois pour toute : artiste
n'est pas une profession, c'est un etat d'ame !

Ce qui est revoltant, ce n'est pas le fait que l'auteur percoive de l'argent
en retour de ce qu'il a apporte a la acommunaute, c'est que l'on ne paye
pas l'auteur mais son oeuvre. Que le systeme ne garantisse pas la
conservation ni la distribution de l'oeuvre mais l'exclusivite de son
exploitation a quelques uns.

Les creations de l'esprit n'appartiennent pas a l'individu mais a
l'humanite. Toutes les creations sont liees en une toile inextricable : il
n'est rien de plus vaniteux que de reclamer la paternite de telle ou telle
parcelle. La culture, essence de l'homme, n'appartient a personne, il n'est
aucune restriction a sa diffusion tolerable. Il manque assurement un
article dans la Declaration des Droits de l'Homme sur ce point.

L'acte creatif ne doit pas etre un faire-valoir social ou mercantile. La
creation, l'idee originale s'impose d'elle-meme a son auteur qui peut
decider ou non de l'exprimer. Les idees qui ne s'imposent pas d'elles-meme
ne sont pas idees mais plagiat. ceci explique l'absence de saveur des
oeuvres commerciales ; ceci est la raison profonde de mon opposition contre
la mauvaise herbe capitaliste qui asphyxie la culture.

Rendons au capitalisme ce qui est au capitalisme, a l'art ce qui est a
l'art.


ce texte n'a ete depose nulle part, vous etes libre d'en faire ce que bon
vous semble, y compris vous en attribuer la paternite si vous etes
malhonnete ;-)
Vos réponses Page 1 / 9
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
solenoide
Le #13827321
"moa" avait écrit le 30/07/2003 :
MANIFESTE CONTRE LES DROITS D'AUTEUR




---
ce texte n'a ete depose nulle part, vous etes libre d'en faire ce que bon
vous semble, y compris vous en attribuer la paternite si vous etes
malhonnete ;-)


===================================== T'as jamais entendu parler du copyleft ou tu le fait exprés

SOL
solenoide
Le #13827311
Dans son message précédent, "moa" a écrit :
solenoide wrote:

"moa" avait écrit le 30/07/2003 :




============================== Ok, je trouve que l'on est en pleine utopie, mais bon ca se discute et
puis ne dit on pas que c'est avec les utopies d'aujourd'hui que l'on
construit le futur ?
Y a pas l'air d'y avoir beaucoup de monde par ici ...

Venez en discuter sur fr.rec.arts.plastiques et aussi sur
fr.rec.musique.electronique (si vous le voulez bien)
les gens là bas sont assez concernés par ce sujet


SOL
moa
Le #13827291
solenoide wrote:

Dans son message précédent, "moa" a écrit :
solenoide wrote:

"moa" avait écrit le 30/07/2003 :




============================== > Ok, je trouve que l'on est en pleine utopie, mais bon ca se discute et
puis ne dit on pas que c'est avec les utopies d'aujourd'hui que l'on
construit le futur ?
> Y a pas l'air d'y avoir beaucoup de monde par ici ...

Venez en discuter sur fr.rec.arts.plastiques et aussi sur
fr.rec.musique.electronique (si vous le voulez bien)
les gens là bas sont assez concernés par ce sujet


SOL



pas une utopie : seulement un cri.

le manifeste a egalement ete poste sur fr.rec.arts.musique.electronique.
si tu souhaites le publier ailleurs, ne te gene pas. change ton pseudo si tu
n'es pas d'accord avec les idees exposees.
moa
Le #13827281
solenoide wrote:

Après mure réflexion, "moa" a écrit :

pas une utopie : seulement un cri.

le manifeste a egalement ete poste sur fr.rec.arts.musique.electronique.
si tu souhaites le publier ailleurs, ne te gene pas. change ton pseudo si
tu n'es pas d'accord avec les idees exposees.


================================== > ok je le mets sur frap, mais je vois pas pourquoi je changerais de
pseudo, même si on n'a pas la même opinion !



SOL



c comme tu veux. ct juste une suggestion.
DJ STIF
Le #13827271
j'ai meme pas été jusqu'au bout parce que tout ca est completement sterile
et fatiguant: debat philosophique de contoire.
la musique est un business, c'est une realité. le monde est dirigé par les
riches, c'est une realité.
l'art est surtout accessible pour les riches, c'est une realité (et encore
le theatre c'est pire, quant aux peintures n'en parlons pas....)
comme la plupart des pseudos revolutionnaires qu'on entend brailler, tout ca
c'est bien beau, mais ca ne sert a rien.
non je ne suis pas résigné, mais j'ai renoncé a mes utopies lorsque je me
suis lancé dans le metier de musicien.
on ne vi pas que d'amour et d'eau fraiche, il faut bien manger aussi. toi tu
as peut etre un metier a coté, mais d'autres (comme moi) vivent de la
musique.
tout ca est triste, soit, pourquoi pas...mais c'est comme ca.faudra bien t'y
faire et arreter de prendre la tete aux gens dans ce forum.
peut etre existe-t-il un fr.revolution.blabla. ce serait plus approprié.
la machine economique sera helas! toujours plus forte que l'utopie, l'art,
la philosophie et toutes ces belles choses auxquelles ont pense lorsqu'on
voudrait refaire un monde meilleur...



"moa" bg8nl5$j14$
MANIFESTE CONTRE LES DROITS D'AUTEUR

Grace aux fantastiques legislations en faveur de la propriete


intellectuelle
instauree dans la plupart des pays, un auteur a le pouvoir de censurer un
detournement de son oeuvre, d'autoriser ou de reprimer une reprise, une
citation et de reclamer une partie des benefices generes par cette
utilisation sans toutefois participer aux frais de conception de l'oeuvre
nouvelle ainsi cree.

Pour ecouter de la musique, il faut payer. Payer le support physique ou


les
frais d'enregistrement peut sembler normal. Les frais de marketing
enervants. Payer le droit d'ecouter une musique ou de lire un livre
revoltant. La culture reservee aux riches ?

Vous payez pour acheter un CD comme pour n'importe quel bien ou service.
L'art serait-il devenu un bien ou un service ? Vous achetez une oeuvre


mais
vous ne la possedez pas. Il vous est interdit de la copier, de la


modifier,
de vous en inspirer... a moins de demander l'autorisation et d'aligner les
billets. Bientot, il faudra payer l'auteur pour la moindre allusion
publique a l'une de ses creations. Est-ce cela la liberte d'expression ?

De la logique commerciale actuelle decoule une confusion chez celui qu'il
convient desormais d'appeler le consommateur. Cet animal curieux achete la
culture comme ses legumes. Il est sensible aux grandes marques, aux labels
en tous genre. Comme sa bourse est limitee, il n'achete que ce qu'il
connait deja ou ce dont il a entendu parler sans trop s'aventurer parce


que
payer 20 euros pour un CD qu'on n'ecoute qu'une fois, ce n'est pas un bon
investissement. Oui oui, on parle bien d'art ici !

Ajoutons que le droit a la propriete intellectuelle n'est pas un droit


mais
un privilege reserve a ceux qui en ont les moyens, vu le caractere


complexe
et, surtout, couteux des demarches a entreprendre.

Vous, auteurs, qui tenez tant a la propriete intellectuelle, demandez-vous
au juste quelle est la part d'originalite dans ce qui emane de vos


pensees.
Suivant votre raisonnement, pour etre tout a fait juste, il conviendrait


de
reverser des droits a tous vos pairs, toutes vos influences de toutes
sortes. Aux auteurs des livres que vous avez lus, des musiques que vous
avez ecoutees, des films, emissions TV qui se sont imprimees sur votre
retine. A vos parents, professeurs, amis, enfants, connaissances. A ceux
qui vous ont laisse votre chance et a tous ceux qui vous ont ferme la
porte. Soyez humbles et reconnaissez que sans toutes ces influences votre
oeuvre n'aurait jamais vu le jour. Soyez en phase avec vos convictions et
rendez-leur ce qui leur revient de droit dans votre logique mercantile.

Il y a ceux qui pronent les louanges de ce systeme comme etant l'assurance
de l'independance financiere et - donc - intellectuelle des auteurs.
Combien de fois ai-je entendu cet argument incroyable ? Incroyable car ce
systeme, loin de procurer a l'auteur une quelconque independance, les
oblige a se prostituer aupres des grands lobbies de l'edition. A se
prostituer aupres des medias pour ecraser la concurrence et imposer son
image. Incroyable car, loin de favoriser l'innovation, il la tue dans
l'oeuf, rend les grands toujours plus grands, les petits toujours plus
incapables d'exister, laissant les grands editeurs decider de ce qui est
bon ou mauvais. Le capitalisme applique a l'art est la pire forme de
dictature : celle contre laquelle il ne peut y avoir de resistance car


elle
ne dit pas son nom.

Il y a ceux qui disent qu"'il faut bien manger". Combien d'auteurs vivent


de
leurs droits ? Vraiment tres peu. Tous ces autres, ces independants qui
font leur musique dans un garage le soir apres le boulot, qui pensent et
ecrivent en rognant sur leur sommeil pour concilier travail, vie de


famille
et creativite : tous ces autres representent quoi ? de la merde ? Une
oeuvre, pour avoir de la valeur doit-elle etre creee par des gens qui ne
font que ca de leurs journees, des "professionnel" qui sont coupes des
realites sociales ? Qu'on l'admette une bonne fois pour toute : artiste
n'est pas une profession, c'est un etat d'ame !

Ce qui est revoltant, ce n'est pas le fait que l'auteur percoive de


l'argent
en retour de ce qu'il a apporte a la acommunaute, c'est que l'on ne paye
pas l'auteur mais son oeuvre. Que le systeme ne garantisse pas la
conservation ni la distribution de l'oeuvre mais l'exclusivite de son
exploitation a quelques uns.

Les creations de l'esprit n'appartiennent pas a l'individu mais a
l'humanite. Toutes les creations sont liees en une toile inextricable : il
n'est rien de plus vaniteux que de reclamer la paternite de telle ou telle
parcelle. La culture, essence de l'homme, n'appartient a personne, il


n'est
aucune restriction a sa diffusion tolerable. Il manque assurement un
article dans la Declaration des Droits de l'Homme sur ce point.

L'acte creatif ne doit pas etre un faire-valoir social ou mercantile. La
creation, l'idee originale s'impose d'elle-meme a son auteur qui peut
decider ou non de l'exprimer. Les idees qui ne s'imposent pas d'elles-meme
ne sont pas idees mais plagiat. ceci explique l'absence de saveur des
oeuvres commerciales ; ceci est la raison profonde de mon opposition


contre
la mauvaise herbe capitaliste qui asphyxie la culture.

Rendons au capitalisme ce qui est au capitalisme, a l'art ce qui est a
l'art.

---
ce texte n'a ete depose nulle part, vous etes libre d'en faire ce que bon
vous semble, y compris vous en attribuer la paternite si vous etes
malhonnete ;-)


moa
Le #13827261
aie. on est mal parti pour un dialogue constructif la. le "j'ai meme pas ete
jusqu'au bout" me reste un peu en travers de la gorge parce que l'essentiel
se trouve a la fin, enfin.

que ce soit bien clair, je ne suis pas un revolutionnaire ni un utopiste. le
titre de ce post etait un peu pompeux, je l'admets, mais bon.

ce manifeste un simple constat de l'etat des arts et de la sterilite du
systeme actuel. un systeme qui pousse l'artiste a s'enfoncer toujours plus
dans les conventions et autres idees preconcues.

ce texte a cela d'agressif qu'il est un crachat a la figure de ceux qui
defendent le systeme en ventant ses merites de liberte d'expression et de
justice sociale. alors je comprends l'agressivite de certaines reponses en
retour.

c'est assez incroyable de constater a quel point la societe - cad les gens
qui la composent - est hermetique aux idees qui ne sont pas les siennes.
Critiquez le capitalisme et vous serez qualifie d'utopiste, de philosophe a
2 balles ou d'anar de mes couilles. Les consciences sont savamment
verrouillees par la propagande liberale - certainement pas libertaire.

Invitez les gens a sortir de leur egoisme, a abandonner leurs acquis et l'on
vous retorquera froidement, je cite : "tout ca c'est bien beau, mais ca ne
sert a rien."
bien sur que ca sert ! tu composes de la musique, tu touches les gens de la
facon la plus intime qui soit par ce moyen, et tu te refuses a reflechir a
ce que tu fais, pourquoi et comment tu le fais.

je n'ai jamais dis qu'un artiste ne devait pas vivre de sa musique.
peut-etre un jour vivrais-je moi aussi de ma musique. Ce qui est a mon sens
immoral, c'est le commerce de l'art, pas la remuneration des artistes, ce
qui est tres different.

stp, interesse-toi vraiment a mon texte, lis-le en entier au moins deux
fois, comme je le ferai si tu me presentais un de tes morceaux. Que
dirai-tu si, au bout de 3 mesures d'intro je te lancais a la gueule : "c
naze, c de la niz de beauf" ?

si tu veux qu'on parle politique, je pense que la machine economique a sa
place dans la regulation du commerce, bien qu'elle soit encrassee de mille
et un defauts. je pense aussi que l'art est tout sauf un commerce. Je dis
aussi - mais c'est a la fin alors tu n'as pas du le lire" que l'art
n'appartient a personne, pas meme a son auteur.

Si tu fais les choses "parce que c comme ca" je te plains. C'est que tu
laisses les idees des autres gouverner ta vie avec une resignation
pitoyable. J'espere sincerement que je me trompe.

DJ STIF wrote:

j'ai meme pas été jusqu'au bout parce que tout ca est completement sterile
et fatiguant: debat philosophique de contoire.
la musique est un business, c'est une realité. le monde est dirigé par les
riches, c'est une realité.
l'art est surtout accessible pour les riches, c'est une realité (et encore
le theatre c'est pire, quant aux peintures n'en parlons pas....)
comme la plupart des pseudos revolutionnaires qu'on entend brailler, tout
ca c'est bien beau, mais ca ne sert a rien.
non je ne suis pas résigné, mais j'ai renoncé a mes utopies lorsque je me
suis lancé dans le metier de musicien.
on ne vi pas que d'amour et d'eau fraiche, il faut bien manger aussi. toi
tu as peut etre un metier a coté, mais d'autres (comme moi) vivent de la
musique.
tout ca est triste, soit, pourquoi pas...mais c'est comme ca.faudra bien
t'y faire et arreter de prendre la tete aux gens dans ce forum.
peut etre existe-t-il un fr.revolution.blabla. ce serait plus approprié.
la machine economique sera helas! toujours plus forte que l'utopie, l'art,
la philosophie et toutes ces belles choses auxquelles ont pense lorsqu'on
voudrait refaire un monde meilleur...


Alain Naigeon
Le #13827241
"moa" bg8nl5$j14$
MANIFESTE CONTRE LES DROITS D'AUTEUR

Pour ecouter de la musique, il faut payer.



Et aussi pour un bifteck, et une bagnole, et une
place de cinéma. Dans quel monde on vit,
je te jure.

L'art serait-il devenu un bien ou un service ?



Un artiste est-il exempté de payer son loyer ?

etc...

--

Français *==> "Musique renaissance" <==* English
midi - facsimiles - ligatures - mensuration
http://anaigeon.free.fr | http://www.medieval.org/emfaq/anaigeon/
Alain Naigeon - - Strasbourg, France
moa
Le #13827221
la reponse a cette argumentation est dans le texte du manifeste.

Comme l'argumentation de Mr Naigeon est developpee sans qu'il soit fait
mention de la critique que j'ai deja opposee, je considere que sois je n'ai
pas ete lu jusqu'au bout (ce que semble indiquer le fait que les citations
sont celles du debut du texte), soit je n'ai pas ete compris.

Ma contre argumentation etait-elle si confuse qu'il n'en soit pas fait
mention au cote de ces lignes ?

une bonne critique ne se resume pas a 2 phrases avec un etc... a la fin.
j'ose croire que mon argumentation est plus complete que ca.

mais quand je lis que Mr Naigeon met la musique et le cinema au meme plan
qu'un bifteck ou une bagnole, je me dit qu'il fait partie de ceux qui
"consomment" l'art comme ils achetent leurs legumes. Un tout petit
paragraphe est destine a ces gens-la dans mon texte : ils n'en meritent
vraiment pas plus.

Je vais finir par croire que mon raisonnement est en beton, et mes chevilles
vont enfler : vite vite, une vraie critique constructive !

Alain Naigeon wrote:

"moa" bg8nl5$j14$
MANIFESTE CONTRE LES DROITS D'AUTEUR

Pour ecouter de la musique, il faut payer.



Et aussi pour un bifteck, et une bagnole, et une
place de cinéma. Dans quel monde on vit,
je te jure.

L'art serait-il devenu un bien ou un service ?



Un artiste est-il exempté de payer son loyer ?

etc...

--

Français *==> "Musique renaissance" <==* English
midi - facsimiles - ligatures - mensuration
http://anaigeon.free.fr | http://www.medieval.org/emfaq/anaigeon/
Alain Naigeon - - Strasbourg, France


solenoide
Le #13827211
quant aux peintures n'en parlons
pas....)================================================== Je crois que vraiment vous avez une vision plus que restreinte de la
création en générale.

peintures ! n'importe quoi, les artistes (arts plastiques / arts
visuels) ca fait longtemps qu'il y a autre chose que des peintres (y en
a encore des bons d'ailleurs)

Sortez votre nez de votre petit monde de "dj"

SOL
solenoide
Le #13827201
Le 30/07/2003, "read_in" a supposé :
Le Wed, 30 Jul 2003 17:18:48 +0200, moa a écrit :

MANIFESTE CONTRE LES DROITS D'AUTEUR



C'est pas tellement le droit d'auteur qui pose problème, mais le
coypright (et ses dérives).
Voici des exemples de licences libres, ou "open" qui s'appliquent à la
musique (et plus généralement à l'art)
http://artlibre.org/licence.php/licences.html
J'ai déjà téléchargé des oeuvres sous licences libres, et beaucoup de
musiques sont interessantes.


==================================== D'aprés l'initiateur de ce post ; le copyleft n'est pas une bonne
solution non plus

SOL
Publicité
Poster une réponse
Anonyme