La surprise de W7 que l'on attendit pas...

Le
Ricolla
Comme chaqun peut le constater, W7 consome moitié moins de RAM pour des
performances supérieurs

Ce miracle est dû à MinWin, le nouveau kernel en chantier depuis Vista,
qui équipe déjà Windows 2008

MinWin a permis de défaire les imbrications créées au fil des ans par
les développeurs de MS, permettant maintenant de supprimer
selectivement les composants fondamentaux du système

Selon OSNEWS, ce qui est intéressant, c'est que les entrées / sorties
de MinWin ont été concues selon un model UNIX qui semblerait fortement
identique à BSD, et le site va même plus loin, en pensant qu'il s'agit
probablement d'une reprise complète du noyau BSD, ce qui expliquerait
la rapidité de sortie de W7, à peine 2 ans après Vista

Surprise surprise: Il s'agit donc bien d'un moteur de type Linux qui
équipe les entrailles de Windows 7

Je pense que W7 est un Linux meileur que Linux
Vos réponses Page 9 / 16
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Kojak
Le #18875711
Le Tue, 10 Mar 2009 19:21:43 +0000 (UTC),
JKB a écrit :

Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. J'ai simplement affirmé
que dans l'immense majorité des cas, ça ne sert à rien. Ce qui est
totalement différent du 'c'est inutile'. Si tu n'es pas capable de
comprendre ça, je ne peux strictement rien pour toi. On arrive à   faire
mieux et plus efficace avec d'autres choses, mais qui sont moins dans
le vent. Prends n'importe quel type sorti de n'importe quelle école
d'informatique, il va te parler virtualisation, java et d'autres
concepts nébulo-fumeux. Le pire, c'est que quel que soit le problà ¨me,
la réponse sera toujours la même. Personne ne te parlera de clu ster
SSI (par exemple, et pourtant dans l'immense majorité des cas, un bon
vieux SSI, c'est largement mieux que le mille-feuille virtualisation,
mais faut-il encore avoir entendu parler de ce genre de chose...).
Personne non plus ne te parlera des problèmes de la virtualisation à
mettre en regard des avantages.



Mort de rire !

Tu affirmes, tu prétends,... Bref tu avances péremptoirement tes
points de vue. Et, évidemment, c'est moi qui n'est pas capable de
comprendre ! Oui, vraiment mort de rire. Cette méthode fonctionne
probablement avec tes clients, tes employés ou peut-être certains
ici, mais certainement pas avec moi.

Je reprends tes dires.

"P'taing, de la virtualisation... C'est vraiment un
truc que mon cerveau certainement limité d'arrivera _jamais_
à comprendre pour autre chose que le développement d'OS...
Rajouter des couches, et lorsque ça se bauge, on ne sait plus
ce qui foire..."

ou

"C'est surtout un truc parfait pour blablater dans des
revues sérieuses de décideurs qui ne comprennent rien. Dans l es
faits, je n'ai encore jamais vu un cas ou la virtualisation est
nécessaire."

Suite à quoi, on t'explique gentiment que ce n'est pas qu'un
gadget et que cela peut être utile dans certains cas. Maintenant,
que tu ne voies pas (ou ne veuilles pas voir) l'utilité, ou que
tu ne comprennes pas certaines choses, soit ! Mais ne viens pas
nous la jouer les "Moi-Je" en prenant tes problèmes et tes
exemples personnelles pour des cas généraux.

Encore un point, sache, pour ta gouverne, que la virtualisation
n'est pas un concept nouveau. Non seulement, ça existe depuis plus
de 40 ans, mais de plus à l'époque c'était loin d'être un gadget
inutile (e.g. CP/CMS années 60, ou plus récent VM/CMS années 70).

Alors, entre vouloir coller de la virtualisation à tout va et
dire que ce n'est pas nécessaire ou que ça ne sert à rien, v oire,
que ce n'est qu'une mode passagère, "dans le vent" comme tu dis,
il existe un juste milieu ! Non ? Il y a des cas ou c'est utile
et des cas ou ça ne l'est pas. Un point c'est tout !

<EOT>



Là oui, tout à fait d'accord avec toi. Ça tourne vraiment au
dialogue de sourd. Mais bon, il est vrai que nous sommes sur
fcold, mauvaise foi et tout le toutim. Bref, la routine
habituelle, en somme ! ;-)

Sur ce, bonne journée.

--
Jacques.
JKB
Le #18875701
Le 10-03-2009, ? propos de
Re: La surprise de W7 que l'on attendit pas...,
Jerome Lambert ?crivait dans fr.comp.os.linux.debats :
JKB a écrit :
Le 10-03-2009, ? propos de
Re: La surprise de W7 que l'on attendit pas...,


(...)
Parce que le modèle est en train d'être adapté aux particuliers,
l'ordinateur étant réduit à faire tourner un navigateur Internet (voir
p.ex. les netbooks ou, en plus spécifique, les CM Asus Express Gate)
pour accéder justement à des "services" type Google Mail/Docs/Apps/etc.



Rien ne t'oblige à utiliser ce genre de services.



Historiquement, rien n'obligeait à utiliser un PC, Windows ou Internet
Explorer. On a pourtant vu le résultat.



Merci de ton soutien.

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
JKB
Le #18875691
Le 11-03-2009, ? propos de
Re: La surprise de W7 que l'on attendit pas...,
Kojak ?crivait dans fr.comp.os.linux.debats :
Le Tue, 10 Mar 2009 19:21:43 +0000 (UTC),
JKB a écrit :

Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. J'ai simplement affirmé
que dans l'immense majorité des cas, ça ne sert à rien. Ce qui est
totalement différent du 'c'est inutile'. Si tu n'es pas capable de
comprendre ça, je ne peux strictement rien pour toi. On arrive à faire
mieux et plus efficace avec d'autres choses, mais qui sont moins dans
le vent. Prends n'importe quel type sorti de n'importe quelle école
d'informatique, il va te parler virtualisation, java et d'autres
concepts nébulo-fumeux. Le pire, c'est que quel que soit le problème,
la réponse sera toujours la même. Personne ne te parlera de cluster
SSI (par exemple, et pourtant dans l'immense majorité des cas, un bon
vieux SSI, c'est largement mieux que le mille-feuille virtualisation,
mais faut-il encore avoir entendu parler de ce genre de chose...).
Personne non plus ne te parlera des problèmes de la virtualisation à
mettre en regard des avantages.



Mort de rire !

Tu affirmes, tu prétends,... Bref tu avances péremptoirement tes
points de vue. Et, évidemment, c'est moi qui n'est pas capable de
comprendre ! Oui, vraiment mort de rire. Cette méthode fonctionne
probablement avec tes clients, tes employés ou peut-être certains
ici, mais certainement pas avec moi.

Je reprends tes dires.

"P'taing, de la virtualisation... C'est vraiment un
truc que mon cerveau certainement limité d'arrivera _jamais_
à comprendre pour autre chose que le développement d'OS...
Rajouter des couches, et lorsque ça se bauge, on ne sait plus
ce qui foire..."

ou

"C'est surtout un truc parfait pour blablater dans des
revues sérieuses de décideurs qui ne comprennent rien. Dans les
faits, je n'ai encore jamais vu un cas ou la virtualisation est
nécessaire."

Suite à quoi, on t'explique gentiment que ce n'est pas qu'un
gadget et que cela peut être utile dans certains cas. Maintenant,
que tu ne voies pas (ou ne veuilles pas voir) l'utilité, ou que
tu ne comprennes pas certaines choses, soit ! Mais ne viens pas
nous la jouer les "Moi-Je" en prenant tes problèmes et tes
exemples personnelles pour des cas généraux.

Encore un point, sache, pour ta gouverne, que la virtualisation
n'est pas un concept nouveau. Non seulement, ça existe depuis plus
de 40 ans, mais de plus à l'époque c'était loin d'être un gadget
inutile (e.g. CP/CMS années 60, ou plus récent VM/CMS années 70).

Alors, entre vouloir coller de la virtualisation à tout va et
dire que ce n'est pas nécessaire ou que ça ne sert à rien, voire,
que ce n'est qu'une mode passagère, "dans le vent" comme tu dis,
il existe un juste milieu ! Non ? Il y a des cas ou c'est utile
et des cas ou ça ne l'est pas. Un point c'est tout !

<EOT>



Là oui, tout à fait d'accord avec toi. Ça tourne vraiment au
dialogue de sourd. Mais bon, il est vrai que nous sommes sur
fcold, mauvaise foi et tout le toutim. Bref, la routine
habituelle, en somme ! ;-)

Sur ce, bonne journée.



Donne-moi ne serait-ce qu'un seul exemple de chose qu'on ne pourrait
pas faire _sans_ virtualisation, un seul (sauf faire tourner sur une
architecture non supportée un soft prévu pour autre chose, parce que
c'est un effet de bord et qu'à l'extrême limite, on pourrait encore
faire _sans_ virtualisation.). Tout le reste peut se faire sans. Aujourd'hui,
on prétend que la virtualisation permet d'allouer des ressources
dynamiquement, permet des isolations entres systèmes (hors bugs).
Ça, je te donne un scoop, on peut faire sans, et on sait même faire
depuis des années sans aucun problème. On peut aussi bricoler des
choses sur un OS non virtualisé sans toucher à ce qui tourne. VMS sait
très bien faire depuis trente ans !

Maintenant, tu viens de prouver que tu n'avais pas lu ce que j'avais
écrit. Je t'ai simplement dit que dans l'_immense_ majorité des cas (je
crois que c'est _ce_ passage que tu n'as pas bien compris), la
virtualisation n'apportait strictement rien sauf un confort pour
l'administrateur. La virtualisation, figure-toi que ça fait vingt ans
que je m'en paluche. Je n'ai jamais prétendu que c'était un concept
nouveau. À chaque nouvelle version, je vois des types débarquer
dans mon bureau pour me vanter les mérites des nouvelles fonctionnalités
qui lavent plus blanc de la dernière machine virtuelle. À chaque fois,
on promet un truc fabuleux exempt de tout problème et j'ai une nette
tendance à la tétanisation crispée des zygomatiques. Mais à chaque fois,
je teste à fond les soi-disant nouvelles fonctionnalités. Je peux juste
te dire que le résultat n'est pas brillant (ni en vitesse, ni en
stabilité dès qu'on pousse les outils dans leurs retranchements). Je
dois effectivement être un imbécile avec des oeillères mâtiné d'un vieux con.
Sache que je viens des gros systèmes, que j'ai fait mes armes sur des OS
qui faisaient déjà tout ce que permet la virtualisation aujourd'hui sans le
mille feuilles 'virtualisation' et avec une plus grande fiabilité. Ça me
permet donc de voir ce que le marketing est capable de faire avec ce concept.

Après, libre à toi de dire que la virtualisation est une avancée
majeure et qu'elle permet de faire plein de choses qu'on ne pouvait pas
faire avant. Ça prouve une seule chose, le marketing a été efficace.
Libre à toi aussi de déclarer que ton contradicteur est de mauvaise foi,
je m'en contre-fiche et ce n'est absolument pas mon problème.

Dernière chose, tu peux essayer d'avoir le mot de la fin en
continuant à raconter n'importe quoi. Je te rappelle que tu ne m'as
toujours pas donné un seul argument sérieux en faveur de la
virtualisation. Lorsque tu en auras un (juste un seul, mais un sérieux,
un truc qu'on ne pourrait pas faire simplement sans virtualisation), on pourra
recommencer. Pour l'instant, j'ai d'autres choses à faire.

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
debug this fifo
Le #18874311
Jerome Lambert wrote:

Je ne sais pas si tu t'es documenté sur Windows 7, mais un floppée
d'outils (Mail, Movie Maker, Wordpad, etc.) en est retiré et est
disponible séparément sous forme de suite logicielle, sauf que pour le
coup cette suite, nommée fort à propos "Live", s'appuie sur Microsoft
Azure, qui est le pendant MS des Google Apps. Autant dire que le futur
des marketeux, ce sera le présent dès la sortie de W7...



W7, c'est le futur vu par les marketeux et/ou les gouvernants.
totof2000
Le #18875211
>         Je suppose que c'est 'IBM' qu'il faut lire. Justement, j' ai des IBM
p-servers, des HP Integrity et un blade Sun en test sur des systèmes vi rtuels,
rien que pour pouvoir critiquer la chose (il y a un pari en cours avec un
commercial de chez Sun que je viens de gagner... Il prétendait que j' étais
incapable en tant que non root sur le système virtuel de faire planter
l'hôte. J'ai fait se bauger lamentablement cet après-midi le systèm e hôte
plantant du même coup tous les autres ;-) ).



C'est bien IBM qu'il fallait lire : je ne sais pas pourquoi mais hier
soir je ne pouvais taper un texte sans oublier au moins un caractère
par phrase ...

Je pensais surtourt aux mainframes IBM qui eux utilisent la
virtualisation depuis de nombreuses années .... et qui sont utilisés
dans des milieux "pas critiques du tout" comme les banques.

Cordialement.
talon
Le #18875501
totof2000

>         Je suppose que c'est 'IBM' qu'il faut lire. Justement, j'ai des IBM
> p-servers, des HP Integrity et un blade Sun en test sur des systèmes virtuels,
> rien que pour pouvoir critiquer la chose (il y a un pari en cours avec un
> commercial de chez Sun que je viens de gagner... Il prétendait que j'étais
> incapable en tant que non root sur le système virtuel de faire planter
> l'hôte. J'ai fait se bauger lamentablement cet après-midi le système hôte
> plantant du même coup tous les autres ;-) ).

C'est bien IBM qu'il fallait lire : je ne sais pas pourquoi mais hier
soir je ne pouvais taper un texte sans oublier au moins un caractère
par phrase ...

Je pensais surtourt aux mainframes IBM qui eux utilisent la
virtualisation depuis de nombreuses années .... et qui sont utilisés
dans des milieux "pas critiques du tout" comme les banques.



Mais dans ces mainframes on ajoute de la puissance de calcul et de
traîtement d'IO pratiquement sans compter, pour un résultat final
qui n'est pas toujours d'une puissance impressionnante - d'ailleurs le
but est de vendre toujours plus d'extensions de la machine au client.
Donc ça n'invalide pas la critique que fait JKB à la virtualisation,
c'est à dire qu'elle constitue un gâchis formidable de ressources.
Personnellement je n'ai aucun avis là dessus vu que j'ai à peine essayé
vmware "pour voir" mais je n'ai pas été frappé par la rapidité du
bestiau. Tant qu'à faire d'avoir des "partitions" de la machine, je
préfère les jails de FreeBSD qui ont l'avantage de dilapider beaucoup
moins de ressources, si bien qu'on peut faire tourner des centaines de
jails sur un seul PC.



Cordialement.



--

Michel TALON
Eric Masson
Le #18875901
(Michel Talon) writes:

'Lut,

Mais dans ces mainframes on ajoute de la puissance de calcul et de
traîtement d'IO pratiquement sans compter, pour un résultat final
qui n'est pas toujours d'une puissance impressionnante



Sur ce tupe de machine, la cpu est d'une importance toute relative, par
contre, les sous-systèmes d'IO explosent tout ce qui se fait dans les
autres catégories de bécane.

Vu que ce type de machine donne essentiellement dans le transactionnel
lourd, sur des volumes de données colossaux, on va dire que c'est
vraiment adapté à l'usage. Dingue, non ?

Si on ajoute les taux de disponibilité des bestiaux et leur fiabilité
(la maintenance hardware alors que le système est en fonction vient
encore de ce type d'architecture) on ne voit pas bien ce qui pourrait
les remplacer au pied levé.

Donc ça n'invalide pas la critique que fait JKB à la virtualisation,
c'est à dire qu'elle constitue un gâchis formidable de ressources.



Faudra que j'explique à certains de mes clients qui ont diminué leur
parc de serveurs x86 de 50% ou plus qu'ils gâchent maintenant des
ressources, je suis à peu près sûr que ça va au moins les faire sourire.

Tant qu'à faire d'avoir des "partitions" de la machine, je préfère les
jails de FreeBSD qui ont l'avantage de dilapider beaucoup moins de
ressources, si bien qu'on peut faire tourner des centaines de jails
sur un seul PC.



Et d'ailleurs il est bien connu que les jails Free seront un conteneur
d'exécution parfait pour des applis propriétaires certifiées dont le
support est conditionné par l'utilisation d'une release donnée d'un
système donné qui est tout sauf du FreeBSD...

Bref, s'il existe autant d'approches de la virtualisation, c'est
peut-être aussi parce que les besoins rencontrés sont différents, non ?

--
je me fais un réveil matin qui m'énonce les SC6 et SC7 de word98 [avec
le Speech de MacsBug]. Si je me lève pas pour l'éteindre, je suis sûr
que ma femme le fera .-)
-+- BL in Guide du Macounet Pervers : Tyran domestique ! -+-
Cumbalero
Le #18876571
JKB a écrit :

Donne-moi ne serait-ce qu'un seul exemple de chose qu'on ne pourrait
pas faire _sans_ virtualisation



Ca apporterait quoi? Le fait que puisse le faire sans, ne veut pas dire
qu'on ne peut pas le faire mieux avec. Par mieux, j'entends de façon
plus performante, ou plus facile d'administration, ou plus rentable
économiquement.

Parce que bon, donne-moi un seul exemple d'un transport terrestre qu'on
ne peut pas faire sans cheval? Alors pourquoi avoir inventé voitures,
camions et trains?

A+
JF
Cumbalero
Le #18876561
Jerome Lambert a écrit :

Historiquement, rien n'obligeait à utiliser un PC, Windows ou Interne t
Explorer. On a pourtant vu le résultat.



Historiquement, rien n'a jamais obligé une bactérie à se transforme r en
être pluricellulaire. On a pourtant vu le résultat.

A+
JF
JKB
Le #18876551
Le 11-03-2009, ? propos de
Re: La surprise de W7 que l'on attendit pas...,
Cumbalero ?crivait dans fr.comp.os.linux.debats :
JKB a écrit :

Donne-moi ne serait-ce qu'un seul exemple de chose qu'on ne pourrait
pas faire _sans_ virtualisation



Ca apporterait quoi? Le fait que puisse le faire sans, ne veut pas dire
qu'on ne peut pas le faire mieux avec. Par mieux, j'entends de façon
plus performante, ou plus facile d'administration, ou plus rentable
économiquement.



Quand tu fais sans, tu as forcément des performances supérieures
parce que vires une couche d'émulation.

Parce que bon, donne-moi un seul exemple d'un transport terrestre qu'on
ne peut pas faire sans cheval? Alors pourquoi avoir inventé voitures,
camions et trains?



Ta comparaison est idiote. Je compare de la virtualisation avec un
cluster SSI, donc deux choses qui te fournissent au final le _même_
service y compris en vélocité. Ce que je peux te faire avec un SSI, tu
arriveras à faire la même chose en collant un peu plus de puissance et
de la virtualisation. Tu pourrais coller cent chevaux les uns à côté des
autres, tu n'irais pas plus vite !

JKB

--
Le cerveau, c'est un véritable scandale écologique. Il représente 2% de notre
masse corporelle, mais disperse à lui seul 25% de l'énergie que nous
consommons tous les jours.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme