MWC 2011 : Freescale, tablettes, eReaders, capteurs MEMS...

Le par  |  2 commentaire(s)
Freescale logo pro

Freescale n'est pas forcément le plus connu des fabricants de semiconducteurs pour le grand public mais il est déjà présent sur plusieurs segments touchant les produits électroniques grand public (processeurs mobiles, contrôleurs divers) et compte prendre des parts de marché sur d'autres, comme les capteurs MEMS.

Freescale logo proOn l'a vu pendant les deux premiers gros salons consacrés à l'électronique grand public et à la téléphonie mobile de l'année : les appareils mobiles et nomades se multiplient et rivalisent de performances, à coups de processeurs mobiles et de capteurs permettant d'inventer de nouveaux usages ou d'améliorer leur ergonomie.

Les grands fabricants de semiconducteurs mettent en avant des plates-formes mobiles toujours plus puissantes, capables de décoder de la vidéo HD 1080p, d'enregistrer de la vidéo en 3D ou de faire tourner des jeux toujours plus alléchants tout en offrant de multiples connectivités.

Marvell, Nvidia, Qualcomm ou Texas Instruments sont déjà à la lutte tandis que d'autres fondeurs venant du monde des ordinateurs ( Intel, AMD ) tentent de rattraper leur retard à plus ou moins brève échéance.

Parmi ces fondeurs déjà très impliqués dans les composants mobiles, il y a l'américain  Freescale, un fondeur venu du monde industriel ( c'est l'ancienne branche de Motorola ) et qui adapte peu à peu son savoir-faire à celui des produits électroniques grand public ( consumer electronics ).

Un peu moins médiatisé que d'autres, il n'en est pas moins déjà bien présent sur plusieurs segments en forte croissance et assure déjà une présence discrète mais bien réelle dans certains produits :


Les tablettes tactiles
Les processeurs mobiles Freescale sont présents dans de nombreuses tactiles...mais pas forcément celles que les médias occidentaux citent à tour de bras. Le fondeur s'est fait une place de choix en Asie, et notamment en Chine avec des familles de processeurs i.MX5 qui séduisent par leur combinaison de performances, de faible consommation d'énergie et de facilité d'intégration, permettant à de nombreuses sociétés chinoises de produire des tablettes à bas coût.

Freescale MWC tablette 01 Freescale MWC tablette 03
Clone chinois de qui vous savez ; tablettes sous processeur Freescale

Car au-delà des rares tablettes disponibles sur les marchés occidentaux, il y a déjà de nombreux modèles proposés en Chine, avec toutes les tailles d'écran et tous les usages possibles. Le marché est moins polarisé sur un ou deux modèles attirant toute la lumière à eux et une  solide présence en Chine est un atout pour un fondeur, au vu de la taille et des perspectives de cette zone géographique.

Freescale MWC tablette 02 Freescale MWC Tabbee
Galapagos 7" de Sharp ; Tabbee S d'Orange

On trouve également des processeurs Freescale au sein de produits sous des marques plus connues sous nos contrées, comme les tablettes Galapagos de Sharp ou la tablette  / hub multimédia Tabbee S  d'un certain...Orange.

Freescale MWC demonstrateur Android Freescale MWC miniPC
Démonstrateur Freescale sous Android ; Nettop sous Freescale i.MX5

Comme les autres fondeurs, Freescale fait évoluer ses gammes de processeurs mobiles. La société a récemment annoncé la famille i.MX6, à base de coeurs ARM Cortex-A9, avec des variantes monocoeur, dual core et quadri core que l'on trouvera dans les futures générations de produits mobiles...mais aussi des systèmes d'infotainment automobile et autres applications dérivées.


Les lecteurs d'eBook

C'est LE gros morceau actuellement pour Freescale : les processeurs  et divers composants du fondeur sont présents sur de nombreux modèles d' eReader avec affichage e-paper ( sans rétroéclairage, à très faible consommation d'énergie et lisibles en plein soleil ).

Freescale MWC eReaders Freescale MWC Kindle
eReaders sous processeur Freescale ; Kindle d'Amazon

On ne présente plus le Kindle d' Amazon, écoulé à plusieurs millions d'exemplaires ( Amazon ne donne jamais les volumes exacts ) et emblématique de ces liseuses électroniques très fines, robustes et pouvant fonctionner sans recharge pendant des semaines.

Freescale MWC eReaders 03 Freescale MWC eReaders 02
Affichage eReader tactile

Freescale travaille également sur les contrôleurs d'affichage pour former des ensembles cohérents et des plates-formes faciles à intégrer. Pour les affichages e-paper, les optimisations portent sur la réactivité de l'affichage ( qui a longtemps été un point noir dans l'ergonomie de ces appareils ), la gestion des affichages tactiles mais aussi...la couleur, qui commence tout juste à faire son apparition sur ce type d'affichage ( hors quelques lancements marginaux ).

Les lecteurs d'ebook restent un segment important pour Freescale et les perspectives sont plutôt bonnes, malgré l'émergence des tablettes tactiles polyvalentes qui peuvent aussi faire office de liseuses.

Freescale MWC eReaders couleur
Kindle et prototype d'affichage e-paper couleur

Mais Freescale peut espérer aussi toucher des marchés verticaux où des eReaders peuvent remplacer le papier et offrent des avantages ( lisibilité, autonomie ) pour lesquels les tablettes ne peuvent rivaliser.

Le marché des lecteurs d'ebook est donc très ouvert et tous ses usages sont encore loin d'être explorés, ce qui permet d'envisager d'y écouler des volumes significatifs de composants.


La gestion de l'énergie

La multiplication des produits mobiles / nomades conduit logiquement à celle des besoins énergétiques, sans compter les gaspillage des chargeurs laissés sur les prises murales. Freescale travaille sur diverses solutions.

Il propose des microcontrôleurs présents dans des appareils de recharge sans fil et fait partie du WPC ( Wireless Power Consortium ) qui a développé une spécification Qi qui a vocation à devenir un standard dans l'industrie.

Freescale MWC recharge sans fil Freescale MWC Watt Saver
Recharge sans fil ; Freescale Watt Saver

Freescale a également développé une solution Watt Saver qui agit comme un interrupteur pour les adaptateurs laissés branchés sur la prise murale. Le système détecte si l'appareil mobile est relié au chargeur et coupe l'alimentation du chargeur lorsqu'il est laissé seul sur la prise murale. Simple et efficace.

Cela pourrait même trouver sa place dans le cadre du chargeur mobile universel en vigueur en Europe depuis le début de l'année pour les nouveaux mobiles. Ce serait une façon de réduire les déchets électroniques tout en limitant la consommation d'énergie en veille de ces dispositifs, d'autant plus que la solution Watt Saver coûte peu cher à intégrer.

Freescale MWC compteurs intelligents
Contrôleur Freescale avec un compteur intelligent

Freescale s'intéresse également aux compteurs intelligents et notamment à leur articulation avec les équipements domestiques. Le smart metering sera bientôt une réalité et cela crée une foule d'opportunités pour le développement de microcontrôleurs facilitant la gestion des équipements ( activation / désactivation, mesure, contrôle à distance... ).

Le fondeur peut ainsi proposer des boîtiers très simples, à relier à des équipements ménagers, et qui pourront prendre en charge certaines fonctions associées aux compteurs intelligents de manière à mieux réguler la consommation électrique du foyer.

Freescale évalue notamment certains scénarios faisant intervenir la voiture électrique dans la consommation domestique, avec des systèmes évitant les pics de consommation de fin de journée pour mieux recharger les batteries du véhicule pendant la nuit, évitant de surcharger le réseau électrique.


Les capteurs MEMS
Comme son concurrent STMicroelectronics, Freescale produit des capteurs MEMS ( Microelectromechanical Systems ) pour l'industrie ( automobile, surtout ) mais il est arrivé plus tardivement sur le segment grand public.

C'est STMicroelectronics qui est largement leader du secteur mais Freescale est en train de chercher à refaire son retard et à proposer à son tour des capteurs MEMS utilisables dans les appareils mobiles.

On trouve de tout, de l'accéléromètre au gyroscope en passant par le capteur de pression, et Freescale s'intéresse également au multi-capteur, qui permet de combiner plusieurs capteurs pour créer de nouvelles fonctions ou affiner les systèmes de contrôle ( manipuler un objet virtuel en 3D, par exemple ).

Freescale MWC capteurs MEMS 02
Capteur de pression (le petit composant gris au milieu de la plaque supérieure)

On peut ainsi cumuler accéléromètre et magnétomètre pour créer des podomètres, ou utiliser le capteur de pression pour des systèmes d'alerte de chute pour personnes âgées ou à mobilité réduite, le capteur de pression pouvant distinguer des différences de pression correspondant à des écarts d'altitude de 25 centimètres.

De quoi distinguer si une personne est debout, assise, couchée sur son lit ou au sol, avec d'autres capteurs permettant d'affiner les scénarios ( accéléromètre pour détecter l'ampleur du mouvement, par exemple, et faire la différence entre une personne qui s'assoit et une autre qui chute ).

Freescale MWC capteurs MEMS 03 Freescale MWC capteurs MEMS  01
Systèmes multi-capteurs chez Freescale

Là encore, les capteurs MEMS, très demandés dans les téléphones portables, tablettes et autres produits mobiles, peuvent trouver une place dans tout un ensemble d'appareils médicaux portables de suivi personnel, dont les informations pourront être transmises par connectivité sans fil ( la WiFi Alliance pousse le WiFi dans cette direction, le Bluetooth SIG aussi avec le Bluetooth ULP ou Ultra Low Power et un profil MDP sécurisé, mais le Zigbee est aussi particulièrement bien adapté à ces usages ).

Le multi-capteur, qui est en train de percer, n'est d'ailleurs pas forcément la panacée et ne peut pas répondre à tous les besoins. Les capteurs séparés ont toujours de beaux jours devant eux, surtout dans ces ensembles complexes et riches en interférences éventuelles que sont les smartphones.

Freescale n'est pas encore un grand acteur dans les capteurs MEMS pour les appareils grand public mais il est actif dans le domaine depuis deux ans et commence à prendre des parts de marché. On devrait en entendre de nouveau parler dans les trimestres à venir.

Complément d'information
  • Un million de puces DVB-H écoulées par Freescale
    Freescale Semiconductor annonce avoir fourni plus d'un million de tuners DVB-H à ses clients, qui en équiperont des matériels aussi divers que des téléphones portables, PDAs, baladeurs multimédia, ordinateurs portables.
  • Premières puces MRAM chez Freescale - MàJ
    Freescale a débuté la commercialisation des premières puces mémoires reprenant la technologie dite MRAM, pour Magneto-resistive Random Access Memory, aux performances équivalentes à celles des ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #756231
C'est sûr qu'ils étaient plus connus quand ils s'appelaient Motorola.
Pas encore fabless, l'usine de toulouse produit toujours.
Le #757161
Voulant m'acheter l'un de ces gadgets électroniques pour lire/regarder des vidéos dans le bus et consulter mes mails en déplacement, j'ai juste 2 petites remarques par rapport à cet article :

- 'la tablette  / hub multimédia Tabbee S  d'un certain...Orange' Ça me fait bien rigoler d'entendre parler de cette tablette. En effet, c'est la première que j'ai voulu acheter. Suivant naïvement les conseils donnés sur le site de la "communauté Tabbee", je me suis rendu à la Fnac pour la tester avant de l'acheter. Fnac de Villebon : pas de démo, Boutique Orange de villebon : pas de démo (la tablette samsung y est, mais pas celle de leur propre marque !), Fnac de Châtelet (explicitement citée comme ayant un démonstrateur) : pas de démo. Dans cette dernière, j'ai même été envoyé bouler par le vendeur qui m'a explicitement dit "ils sont mort ceux-là" et "oui, ils /aimerait bien/ être en démo chez nous (mais ils ne le sont pas)". Trois mois après avoir fait part de cette état de fait sur le site de "la communauté Tabbee", toujours pas de réponse. Donc pas d'achat de ma part...

- "la réactivité de l'affichage (/qui a longtemps été un point noir dans l'ergonomie de ces appareils /)".
Personnellement, j'ai testé les modèles d'eReader de Sony, Amazon et Fnac. Ce qui m'a le plus gêné n'est pas la réactivité de l'écran, mais le fait que les soft embarqués sont tellement pourris qu'il est impossible de lire un PDF scanné (la majorité de ce que je lis...) sur ce type d'appareil, alors que le matériel le pourrait parfaitement. Je m'explique : sur le Kindle, quand on a une page avec du texte sur 2 colonnes, et quand on met un zoom où il est possible de lire sans s'arracher les yeux, on voit une colonne et demi : gauche + moitié droite ; quand on essaye d'aller sur la colonne de droite, on ne voit plus que la demi colonne de droite !!! Pas de déplacement intermédiaire possible !!! Sur le Sony, les "menus/réglettes/boutons" pour zoomer ne disparaissent jamais, ce qui fait qu'une bonne partie du texte n'est pas lisible car cachée en dessous de ces derniers !!!
Les constructeurs se fatiguent tellement à chercher du matos de ouf et à sortir des nouveaux modèles qu'ils en oublient de faire des interfaces utilisateur un minimum utilisables dans la vie de tous les jours, ce qui est bien dommage... (je passe pour le Fnac, où l'écran est vraiment pourri)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]