MWC 2011 : Qualcomm, la présence tentaculaire

Le par  |  0 commentaire(s)
Qualcomm logo pro

On ne présente plus Qualcomm, fondeur fabless américain très présent dans les smartphones et qui commence à arriver sur les tablettes tactiles. Nouvelle famille de processeurs SnapDragon, dont un quadricoeur, intérêt pour LTE et technologies mobiles constituent les axes stratégiques du groupe.

Qualcomm logoEn étant le premier à proposer une plate-forme mobile pour smartphone ( SnapDragon ) capable d'atteindre une fréquence de 1 GHz ( c'était début 2009 ), le fondeur fabless américain Qualcomm s'engageait dans la voie des smartphones haut de gamme, ce qui allait l'amener à régner sur ce segment,  presque sans partage, déplaçant les équilibres antérieurs.

Depuis deux ans, il est rare que les smartphones haut de gamme des fabricants embarquent autre chose qu'une plate-forme SnapDragon, qui a depuis été déclinée pour descendre en gamme. La force de Qualcomm est de proposer un ensemble cohérent, le fondeur étant capable de proposer à la fois un processeur d'applications ( à base de coeurs Scorpion, sous architecture ARM mais spécifiquement optimisés ), un processeur graphique ( Adreno ) et un modem ( 3G, CDMA2000, voire LTE ) quand la plupart des autres fondeurs font appel à des solutions tierces à greffer autour du processeur d'applications.

Qualcomm vante régulièrement cet aspect qui lui permet de proposer des plates-formes matérielles compactes et dont chaque élément est étroitement intégré et imbriqué avec les autres, et non pas seulement juxtaposé.

Si les smartphones ont constitué le premier segment qui a permis à Qualcomm de se faire un nom  ( et si vous revenez deux ans en arrière, vous constaterez que très peu de médias, hormis les plus spécialisés, n'avaient compris l'importance des annonces de ces nouvelles générations de plates-formes mobiles, SnapDragon en tête ), c'est loin d'être le seul champ d'intérêt pour le fondeur.

MWC Qualcomm 01
Les grands axes stratégiques chez Qualcomm

Celui-ci n'a pas réussi à faire émerger le concept de smartbook en 2009 et s'est fait quelque peu déborder sur un nouveau segment, celui des tablettes tactiles, qui a surtout profité à un autre fondeur, qui n'était pas vraiment attendu à ce niveau : Nvidia, avec sa plate-forme Tegra ( surtout Tegra 2 ).

Mais les nouvelles générations de processeurs SnapDragon annoncées lors du salon MWC 2011 de Barcelone, avec des versions mono core, dual core et surtout quadri core, sont là pour réaffirmer la présence de Qualcomm sur ces nouveaux segments. Et la présence d'une plate-forme SnapDragon APQ8060 dual core 1,2 GHz dans la tablette HP TouchPad est un premier signe fort de cette nouvelle direction.


Qualcomm, des centres d'intérêt très vastes
MWC Qualcomm Jacobs 02Lors de sa conférence de presse, Paul E. Jacobs, CEO de Qualcomm, a rappelé les axes stratégiques suivis par la société, dont la stratégie de développement de technologies mobiles, généralement propriétaires pour alimenter son modèle économique de gestion de licences ( qui constitue un élément très significatif de son chiffre d'affaires annuel ) n'a cessé de prendre de l'ampleur.

Presque chaque trimestre, le fondeur dévoile un projet de nouvelle technologie mobile, souvent sans fil, qu'il va tenter de promouvoir auprès de l'industrie mobile. L'objectif ( à peine ) caché derrière cette stratégie est de pouvoir pousser ses processeurs et composants mobiles et de se trouver de nouveaux débouchés.

MWC Qualcomm FlashlinqLa technologie FlashLinq, annoncée quelques jours avant le salon MWC 2011, en est emblématique : derrière l'annonce d'une technologie de peer-to-peer mobile, il y a un mode de communication sans fil propriétaire qui imposera d'utiliser une puce RF Qualcomm.

Le soutien marqué aux technologies de réalité augmentée, avec la fourniture d'un SDK et la mise en place de concours, suit ce même but de promotion des processeurs mobiles mais en suivant cette fois une voie ouverte. Sachant que la plupart des smartphones haut de gamme embarquent des processeurs SnapDragon, cela constitue une publicité indirecte pour ses composants mobiles.


Modems et e-paper Mirasol
MWC Qualcomm LTEPaul Jacobs a également rappelé le rôle de Qualcomm dans le développement de solutions modems LTE ( Long Term Evolution ) embarquées ( le fondeur a annoncé une nouvelle génération Gobi3000 )  tout en rappelant l'importance des marchés émergents en matière de 3G / 3G+ comme la Chine et l' Inde, futurs marchés de masse.

D'où l'intérêt de proposer aussi des processeurs mobiles pour les smartphones d'entrée de gamme, avec l'appui d'opérateurs désireux de tirer profit des revenus issus de l'augmentation du trafic data mobile.

Qualcomm suit les évolutions des technologies réseau au plus près et a fait la démonstration fin 2010 de modems LTE ( jusqu'à 100 Mbps en débit descendant ) après s'être intéressé au HSPA+ DC ( Dual Carrier ) à 42 Mbps.

Un autre domaine sur lequel Qualcomm est attendu concerne les écrans e-paper. Le fondeur a développé une technologie Mirasol qu'il tente de mettre en avant et pour laquelle il a annoncé en janvier un investissement de 1 milliard de dollars pour établir un site de production à Taiwan.

MWC Qualcomm Mirasol 01 MWC Qualcomm Mirasol 02
Couleur et animation avec Mirasol

Sur le stand, la démo est prometteuse, avec l'apport de la couleur ( certes pas au niveau d'un affichage LCD mais qui offre tout de même un vrai plus par rapport aux affichages monochromes ) mais aussi la gestion des vidéos en 30 images par seconde. Ce sont les deux éléments qui manquaient encore à l'e-paper et on a hâte de voir ce que cela pourra donner sur des produits concrets.


Nouvelle génération SnapDragon

MWC Qualcomm 05Face à l'effervescence actuelle autour des processeurs mobiles, portée par l'émergence des tablettes tactiles, Qualcomm ne pouvait pas ne pas proposer ses propres déclinaisons de plates-formes embarquées.

C'est chose faite avec l'annonce d'une nouvelle famille de processeurs SnapDragon mono, dual et quadricore reposant sur une nouvelle microarchitecture baptisée Krait. Elle va permettre d'atteindre des cadences de 2,5 Ghz par coeur et améliorer les performances de 150% tout en consommant 65% d'énergie en moins que les solutions ARM actuelles.

Dans cette famille, on trouve :

  • MSM8930 : mono core
  • MSM8960 : dual core ( annoncé fin 2010 )
  • APQ8064 : quad core ( pour tablettes et au-delà )

Chaque membre profitera d'un niveau de gravure de 28 nm et sera associé à un ensemble de connectivités sans fil fourni par Qualcomm ( WiFi, GPS, Bluetooth et FM ) avec des possibilités de gestion de modules NFC, de lecture et enregistrement vidéo 3D stéréoscopique, le support de la plupart des OS mobiles du marché et l'appui des processeurs graphiques Qualcomm Adreno, sans compter la possibilité d'y intégrer des modems compatibles LTE.

MWC Qualcomm 05 HP TouchPad 06
Qualcomm gère tous les aspects mobiles ; jeu sur HP TouchPad ( Adreno )

La version APQ8064 est ouvertement tournée vers d'autres segments que les smartphones. Elle pourra être embarquée dans des tablettes mais aussi dans des ordinateurs ou clients légers. Tous les grands fondeurs ont cet objectif en tête de dépasser l'univers mobile pour s'inviter sur de nouvelles catégories de matériel.

C'était l'un des buts de la promotion du concept de smartbook, mais il pourra être atteint par d'autres voies. La plate-forme SnapDragon APQ8064 quadricore se place clairement comme une plate-forme de nouvelle génération, à l'image de ce que propose la concurrence, et elle ne sera pas disponible avant le début 2012.


Mise en avant des GPU Adreno
MWC Qualcomm 02Comme indiqué plus haut, Qualcomm met en avant aussi ses processeurs graphiques Adreno. Cet élément est de plus en plus mis en avant et le fondeur n'hésite plus à en vanter les mérites et à en rappeler le rôle essentiel au sein de sa plate-forme SnapDragon.

Il propose tout un écosystème autour d' Adreno avec des SDK permettant de créer des jeux optimisés pour ce processeur graphique. Les démonstrations de la tablette HP TouchPad montrent d'ailleurs un exemple de jeu d'avion tirant directement parti du processeur Adreno embarqué.

La plate-forme SnapDragon APQ8064 embarquera notamment un processeur Adreno 320 à quatre coeurs, annoncé comme 15 fois plus performant que le premier GPU Adreno et capable de gérer des APN allant jusqu'à 20 megapixels, de synchroniser deux APN pour réaliser de l'enregistrement 3D ou encore de gérer de la lecture 3D sur grand écran.

Et toujours avec cet intérêt de pouvoir développer les composants en interne et de les intégrer très finement au sein de la plate-forme SnapDragon. Autant d'arguments qui peuvent faire mouche auprès des fabricants OEM et ODM à la recherche de solutions puissantes et rapides à embarquer au sein de produits mobiles de nouvelle génération.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]