Dossier TV Mobile Personnelle et DVB-H

Le par  |  0 commentaire(s)
drapeau europeenSi le DVB-H semble être un bon point de départ pour développer des services de télévision mobile en diffusion broadcast, chaque pays européen a testé les différents standards, tandis que d'autres, en Europe ( Italie, Finlande ) ou pas ( Vietnam, Malaisie, Inde ) se sont lancés dans la commercialisation de services DVB-H.

Toutefois, il est vite apparu qu'il serait plus intéressant que l'ensemble de l'Europe se mette au diapason d'une unique norme plutôt que de se transformer en un patchwork de standards incompatibles entre eux. Mais plutôt que d'imposer d'emblée une norme, la Commission européenne a préféré laisser les industriels tester les différentes solutions avant de se prononcer sur un consensus.


Harmoniser au plan européen puis mondial
L'objectif clairement affiché était de se mettre d'accord sur un standard commun à l'Europe et de permettre aux entreprises d'en développer les opportunités pour établir un standard fort pouvant être étendu à d'autres régions du monde. Autrement dit, tenter de renouveler l'expérience du GSM, parti d'Europe et qui représente désormais 80% des réseaux de téléphonie mobile.

D'où la nécessité de faire les bons choix dès le départ et ensuite de prévoir un calendrier pour une mise en oeuvre rapide. Dans les faits, les retards se sont pourtant accumulés, laissant planer les incertitudes sur de nombreuses questions, comme la gestion des droits de diffusion audiovisuelle, le modèle économique ( gratuit ou payant ), le choix des acteurs et des fréquences, etc.

Si les expérimentations avaient montré la pertinence du choix technique, c'est tout le reste de la chaîne qui attendait maintenant une approbation de la Commission européenne pour engager la suite des discussions.


2007, année-charnière pour la TV Mobile en DVB-H
C'est à partir de 2007, avec un peu de retard sur les prévisions que la Commission européenne commence à donner une orientation en faveur du DVB-H, sous l'impulsion de la commissaire européenne Viviane Reding, favorable à ce standard.

Sagem myMobileTVLe mois de juillet 2007 confirme la tendance du choix du DVB-H, considéré comme la norme " la plus apte pour un déploiement européen de la TV Mobile ", sans que les multiples problèmes annexes ( gestion des droits, modèle économique, attribution des fréquences ) soient traités, ce qui inquiète les spécialistes, d'autant plus que les premiers retours d'expériences commerciales de TV Mobile sont mitigés : qualité des programmes proposés, faible choix des terminaux, prix des services sont autant de freins à son succès.

Cette prise de position de la Commission européenne est cependant suffisante pour permettre aux Etats-membres de donner le coup d'envoi de la TV Mobile. En France, le choix en faveur du DVB-H est confirmé en septembre 2007, permettant de préparer l'arrivée des diffuseurs que le CSA ( Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ) aura à charge de sélectionner.

On espère alors être en mesure de lancer un réseau commercial pour le mois de juin 2008, à partir duquel les événements sportifs s'enchaînent : Euro 2008 et Jeux Olympiques de Pékin 2008, deux moments parfaits pour diffuser des images sur mobiles.


Accélération des décisions

CSA logoLe CSA a lancé un appel à candidatures en novembre 2007 pour déterminer qui profitera du premier bouquet de 13 canaux proposés ( et 3 canaux pour les chaînes du service public ).

Enfin, le DVB-H est validé en tant que norme de l'Union Européenne le 17 mars 2008, obligeant les Etats-membres à la promouvoir au niveau national. Pour finir, le CSA a dévoilé au mois de mai 2008 les noms des 13 candidats retenus en France pour un premier bouquet : BFM TV, Canal+, Direct 8, EuropaCorp, Eurosport, I-Télé, M6, NRJ 12, NT1, Orange Sport, TF1, Virgin 17 et W9, auxquels il faut rajouter les 3 chaînes France 2, France 3 et Arte.

Cependant,  il apparaît désormais qu'il faudra attendre la fin 2008 voire le début 2009 pour lancer les premières diffusions au standard DVB-H. D'autre part, la zone de couverture ne  touchera dans un premier temps que les grandes agglomérations, les contraintes étant d'obtenir une couverture de 30% de la population  trois ans après le démarrage des services, et de 60% au bout de six ans.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]