Rétrospective 2008 Mobilité Première partie

Le par  |  0 commentaire(s)
Centro : Palm bouge encore
Palm Centro FrancePalm, la star des PDA non communicants des années 1990 et 2000 et un pionnier dans les smartphones avec sa série Treo, a perdu depuis de sa superbe. Un rythme de sorties de produits au ralenti, une migration manquée de son système d'exploitation Palm OS, un concept Foleo massacré avant sa sortie et des projets intéressants mais encore à plusieurs trimestres de leurs finalisation, ont rendu la société moins visible par rapport à des étoiles montantes comme Research in Motion ou Apple.

Pourtant, Palm a encore de bonnes idées, dont celle de lancer un vrai smartphone mais à petit prix. Et ça marche. Le Palm Centro, à défaut d'apporter des marges intéressantes, permet de prendre des parts de marché en ciblant le grand public.

Vendu 99 dollars avec un abonnement aux Etats-Unis, puis étendu à l'Europe, le Palm Centro franchit bravement le million d'unités livrées en ce mois d'avril 2008. Il atteindra même les 2 millions quelques mois plus tard. Cela ne cache pas les difficultés financières mais cela met du baume au coeur et cela rappelle surtout qu'un produit bien pensé pour sa catégorie peut sortir du lot. En attendant la résurrection promise.


Que faire du dividende numérique ?
commission dividende numLes fréquences libérées par le passage de la diffusion de la télévision du mode analogique au mode numérique ( constituant le dividende numérique ) seront libérées d'ici quelques années. Mais à qui donner l'accès à cette richesse nationale ?

La Commission du dividende numérique, créée en décembre 2007, organise la réflexion en lançant une consultation publique. Diffuseurs de télévision et opérateurs de télécommunications aimeraient y avoir accès et chacun va pouvoir plaider sa cause.

Les fréquences, dans la bande UHF, offrent en effet des propriétés intéressantes pour fournir une large couverture de diffusion dans les deux cas. De cette consultation, le gouvernement devra tirer un plan d'attribution des fréquences et un calendrier.

Cela n'en a pas encore l'air mais c'est déjà à ce moment que se prépare l'avenir du paysage des réseaux mobiles français de la prochaine décennie.


Tube : vers un premier smartphone Nokia à écran tactile
prototype nokiaLe président de Nokia avait eu beau insister lors du salon MWC 2008 de février qu'une interface tactile ne sert à rien dans un mobile si elle n'est étroitement pensée en fonction de son ergonomie, un prototype avait discrètement fait son apparition en vidéo en août 2007, un mois à peine après le lancement de l' iPhone d' Apple.

Une petite phrase, lâchée comme si de rien n'était lors d'une soirée, confirme que l'idée fait pourtant son chemin. C'est la première mention du Nokia Tube, le premier terminal tactile du finlandais depuis plusieurs années.

En ce mois d'avril, les détails sont bien pauvres, d'autant plus que ce petit effet d'annonce semble venir se placer en contre-point d'une rumeur de plus en plus insistante à la même période, celle du lancement prochain d'une nouvelle version de l'iPhone, compatible cette fois avec les réseaux 3G. Guerre des rumeurs orchestrées ?


Read&Go : concilier e-paper, contenus et réseaux mobiles
Read Go Orange 5C'est fin 2007 que les premiers lecteurs e-paper à moins de 400 € ont fait leur apparition, facilitant leur adoption par un public non plus uniquement composé d' early adopters. Certes, le prix est encore élevé et l'offre de contenu reste limitée.

Mais le concept de l'écran e-paper ouvre la voie au décollage de l'édition numérique. Avec ses écrans se rapprochant des sensations d'une impression sur papier, sa consommation très faible, les lecteurs e-paper peuvent servir à distribuer des contenus comme des journaux.

C'est ce qu'expérimente Orange avec Read&Go, un lecteur associé à un kiosque de contenus mobiles, le tout pouvant être renouvelé via les réseaux cellulaires. Le Kindle d' Amazon, commercialisé aux Etats-Unis, révèle tout l'intérêt d'un tel système.

L'expérimentation semblait suffisamment importante pour espérer un lancement en fin d'année. Cependant, rien n'est venu, ce qui suggère que le concept n'est pas encore suffisamment mature. Peut-être en 2009 ?


Galileo : le satellite Giove-B prend son envol

Galileo Giove B lancementOn a eu chaud ! Après des années de tergiversations, l'Union européenne a finalement réussi à organiser son grand projet de système européen de navigation par satellite, baptisé Galileo. Après un nouveau départ en 2007, et un seul satellite expérimental lancé, il était vital que le second, Giove-B, ne manque pas sa mise en orbite, d'autant plus que son lancement avait déjà été retardé.

En prenant son envol dans la nuit du 27 au 28 avril 2008, ce satellite porte d'immenses espoirs : confirmer le savoir-faire et la rayonnement technologique européen, rassurer sur sa capacité à mener un projet d'envergure internationale et profiter des retombées de l'industrie aérospatiale, aux seules mains des Américains et de leur système GPS.

La mise en orbite de Giove-B est d'autant plus cruciale que le satellite est la copie quasi-conforme des 30 unités qui composeront la constellation Galileo, formant un réseau jouissant de performances supérieures à celles du GPS, mais qui ne sera exploitable qu'en 2013, au lieu de...2008.


La France a-t-elle besoin d'un quatrième opérateur mobile ?
arcepAprès l'échec de l'attribution de la candidature à la quatrième licence 3G française, Free, unique candidat, n'ayant pas voulu se plier aux conditions financières imposées, la question se pose de la relance ou non du processus.

Le gouvernement demande donc à l'Arcep de lancer une consultation publique sur le sujet avant le débat parlementaire, de manière à y voir plus clair et valider divers scénarios, de l'arrivée d'un nouvel entrant au découpage des fréquences en lots que se partageraient les acteurs existants.

Pourtant, avec seulement trois opérateurs mobiles, déjà condamnés à une lourde amende pour entente illicite et le constat d'une situation d'oligopole, la France fait figure d'animal étrange dans une Europe comptant quatre à cinq opérateurs dans les pays voisins et disposant d'un taux moyen de pénétration du mobile supérieur à 100%, quand il ne dépasse guère 85% dans l'Hexagone...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]